Dépistage de la tuberculose à la prison de Villepinte

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Ile de France
© F3

Une opération de dépistage de la tuberculose devrait être prochainement organisée à la maison d'arrêt de Villepinte (Seine-Saint-Denis) après la détection d'un cas parmi les détenus, a-t-on appris auprès de l'Agence régionale de santé (ARS) d'Ile-de-France.

Incarcéré depuis le mois de juin, ce détenu a été hospitalisé à la prison de Fresnes mardi pour une "suspicion de tuberculose" et il a débuté le lendemain un traitement antituberculeux, a expliqué l'Agence régionale de santé (ARS). "Dans ce contexte, le Centre de lutte antituberculeuse (CLAT) de Seine-Saint-Denis, en relation avec le CLAT du Val-de-Marne, organisera une opération de dépistage" à la maison d'arrêt de Villepinte, a précisé l'organisme.

Un dépistage de la tuberculose sera organisé à la prison de Villepinte


Ce dépistage, comprend "une radio pulmonaire permettant de dépister sans délai une tuberculose, et une Intradermo réaction à la tuberculine (IRD) ou un test par Quantiféron", deux examens permettant de détecter une Infection tuberculeuse latente (ITL) chez une personne ne présentant aucun signe évocateur de la maladie.

La tuberculose se transmet de personne à personne par voie aérienne et par l'intermédiaire des sécrétions émises par une personne atteinte lorsqu'elle tousse.

Selon l'ARS, le "risque de contagion est faible et nécessite un temps de contact cumulé de 40 heures à moins d'un mètre". Sont donc concernés les codétenus du malade -ayant quitté ou non l'établissement-, sa famille et ses proches, ainsi que les agents de l'administration pénitentiaire et de l'administration judiciaire ayant été en contact avec lui.

>> Les explications avec Audrey Gordon et Yves-Léopold Dewulf

durée de la vidéo: 01 min 09
Dépistage de la tuberculose à la prison de Villepinte

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.