• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Un habitant de Seine-Saint-Denis tué par un grizzly au Canada

Un habitant de Seine-Saint-Denis a été tué par un ours dans un territoire sauvage au nord-ouest du Canada. / © Philippe HUGUEN / AFP
Un habitant de Seine-Saint-Denis a été tué par un ours dans un territoire sauvage au nord-ouest du Canada. / © Philippe HUGUEN / AFP

Un quadragénaire habitant de Seine-Saint-Denis a été tué par un ours alors qu’il campait dans le nord-ouest du Canada, le 15 août. Musicien, il était parti enregistrer des sons pour monter une création musicale.

Par SMl

L’ours l’a surpris en plein sommeil. Julien Gauthier, quadragénaire franco-canadien habitant la Seine-Saint-Denis, campait dans un territoire sauvage au nord-ouest du Canada, lorsqu’il a été tué par un grizzli, jeudi 15 août. Son corps a été retrouvé le lendemain par les autorités. L’homme de 44 ans a été saisi au cou et à l’épaule par l’animal, avant d’être emporté en forêt, selon les informations du Parisien.

Une création musicale en projet

Julien Gauthier, compositeur et preneur de son, était parti au Canada pour réaliser un projet personnel et professionnel, qui devait durer une trentaine de jours, d’août à septembre, et aboutir à une exposition en région parisienne. Il avait lancé une cagnotte sur la plateforme Kiss Kiss Bank Bank pour financer son projet de «Canoë-camping dans le grand nord canadien, sons, photos... et violoncelle!».

Il prévoyait entre autres de descendre le fleuve Mackenzie. En 2018, il avait déjà réalisé une «symphonie australe» avec des sons enregistrés sur les îles Kerguelen, en Antarctique. Elle avait été jouée par l'orchestre symphonique de Bretagne et diffusée sur France Musique.
«Il a grandi au Canada jusqu'à ses 19 ans avec ses deux parents français avant de venir en France, confie Laura, sa compagne, au Parisien. Il avait lié sa passion de la nature avec celle de la musique. Il faisait plutôt ce qu'on appelle de la musique classique, mais toujours dans une démarche contemporaine en enregistrant des paysages sonores.»

Les hommages de ses proches et de ses collègues de l’orchestre symphonique que Bretagne se sont multipliés sur les réseaux sociaux. Dans un post Facebook, Marc Feldman, administrateur de l’orchestre symphonique, décrit un homme «sensible, généreux, et talentueux».

A lire aussi

Sur le même sujet

cirque Romanès

Les + Lus