Hammadi démissionnera de l'Assemblée s'il est élu maire

© France 3 Paris
© France 3 Paris

Le député PS Razzy Hammadi a annoncé qu'il démissionnerait de l'Assemblée nationale dès 2014 s'il est élu maire de Montreuil (Seine-Saint-Denis) bien que le PS cherche à éviter des législatives partielles.

Par Mathilde Riou

Le présidente du groupe PS à l'Assemblée Bruno Le Roux a demandé aux députés qui seraient élus maires de continuer à cumuler jusqu'en 2017 pour éviter des législatives partielles alors que le PS n'a qu'une majorité absolue de trois sièges (292) à lui tout seul.
Jusqu'à présent, parmi les quelque 80 députés socialistes candidats aux municipales, seul Patrick Mennucci a fait savoir qu'il quitterait l'Assemblée dès 2014 s'il était élu maire de Marseille.
Comme plusieurs de ses collègues, alors qu'elle était initialement favorable au non-cumul dès 2014, la candidate PS à la mairie de Rennes, Nathalie Appéré, a ainsi finalement décidé d'aller jusqu'au bout de son mandat de députée en raison du contexte national défavorable à la majorité, a-t-elle récemment expliqué.
Dans le cas de Montreuil, le risque serait cependant quasi nul pour la gauche dans la mesure où la 7e circonscription de Seine-Saint-Denis lui est acquise (l'UMP avait été absente du second tour en 2012).
"Il y a le souhait de Bruno Le Roux mais j'ai un engagement de longue date en faveur du non-cumul des mandats", a justifié auprès de l'AFP M. Hammadi qui a signé mardi la charte de l'association Anticor, qui combat la corruption en politique et a fait du non-cumul une des exigences de son texte.
A partir de 2017, les parlementaires ne pourront plus cumuler leur mandat avec une fonction exécutive locale.

A lire aussi

Sur le même sujet

Recherche : dans les laboratoires, le blues des chercheurs français

Les + Lus