Mort de Jeremie Cohen : deux hommes mis en examen et écroués

Publié le Mis à jour le
Écrit par Tom Rousset avec AFP

Deux hommes ont été mis en examen et écroués dans l'affaire de la mort de Jeremie Cohen.

Ce vendredi, le parquet de Bobigny a annoncé que deux jeunes hommes ont été mis en examen et écroués, dans l'affaire de la mort de Jeremie Cohen, jeune homme de confession juive qui avait été mortellement percuté en février dernier par un tramway après avoir été frappé.

Les mis en cause, âgés de 27 et 23 ans, ont été mis en examen du chef de "violences volontaires en réunion" pour l'un et "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner" pour le second, a précisé le procureur de Bobigny Eric Mathais. 

Les deux hommes, s'étaient présentés spontanément à la police mardi puis avaient été placés en garde à vue. Le parquet avait requis leur placement en détention provisoire ce jeudi. 

Une décision saluée par l'avocat de la famille de la victime Me Franck Serfati. Il a indiqué à France 3 Paris-Île-de-France se "réjouir de la décision du Parquet et de la réactivité de celui-ci".

Les déclarations des deux suspects pendant leur garde à vue, notamment sur la "chronologie des événements", suggèrent que "les violences seraient à mettre en lien avec le comportement de la victime, auquel ils auraient réagi en lui portant des coups", a précisé le ministère public.

Pas de motif discriminatoire retenu à ce stade 

À ce stade de l'enquête, "il n'existe toujours aucun élément objectif permettant de caractériser un motif discriminatoire, en particulier antisémite, à l'origine des violences", a répété le procureur de Bobigny, Eric Mathais. Le mercredi 16 février vers 20h, Jeremie Cohen, 31 ans et porteur d'un handicap léger, traversait les voies ferrées quand il a été percuté par le tramway à Bobigny juste après avoir été frappé par plusieurs jeunes. D'après les dépositions des deux hommes, "deux scènes de violences" se sont succédées.

La vidéo filmée par un témoin et transmise aux enquêteurs concernait la seconde. Sur ces images, largement relayées sur les réseaux sociaux, on voit la victime recevoir de violents coups de poing, encerclée par une dizaine de personnes.

Le jeune homme tombe à terre, se relève puis traverse en courant la chaussée, l'air désorienté, avant d'être percuté par le tramway. L'enquête, qui se poursuit sous l'égide d'un juge d'instruction, est menée par les enquêteurs de la police judiciaire du département.