• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Pour réduire la circulation des poids lourds, Paris développe le transport fluvial

© F3
© F3

Bientôt sur les canaux de l’Ourcq et de Saint-Denis on devrait voir passer plus de péniches. Un accord vient d’être signé lors du Conseil de Paris, pour développer le transport fluvial de marchandises sur la Seine.

Par EB

La ville de Paris, est propriétaire d’implantations portuaires le long des canaux de l’Ourcq et du canal Saint-Denis. Elle vient de signer un accord avec l’Unicem, la fédération professionnelle qui regroupe les industries d’extraction de minéraux et les producteurs de matériaux de construction pour favoriser le trafic fluvial du transport de marchandises.

En 2014, le trafic de marchandises sur ces canaux était de l’ordre de 1 million de tonnes


Le transport par voie d’eau des matériaux de construction en Île-de-France permet de limiter les émissions de CO2 et de particules fines. Pour la ville de Paris, le transport fluvial devra être exploité sur les projets de construction de Grand Paris Express pour limiter la circulation des camions.

« Nous souhaitons développer encore davantage cette solution, à l’occasion des chantiers d’infrastructures du Grand Paris Express et de renouvellement urbain des territoires de l’Ourcq et de Plaine Commune. C’est un moyen concret de réduire la circulation des poids-lourds et de protéger l’environnement », annonce Célia Blauel, adjointe à la Maire de Paris en charge de l’environnement, du développement durable, de l’eau, de la politique des canaux et du plan climat énergie territorial

 

Restriction de circulation pour les véhicules les plus polluants

Cet été la mairie de Paris a indiqué que les poids lourds et autocars immatriculés avant le 1er octobre 2001 ne seraient plus autorisés à circuler dans Paris, 7 jours sur 7, de 8h à 20h.

A lire aussi

Sur le même sujet

Des urinoirs féminins à Paris plages

Les + Lus