Rentrée scolaire : seule la moitié des classes de CP défavorisées dédoublées en Seine-Saint-Denis

La rentrée scolaire aura lieu lundi 4 septembre dans les 6 600 écoles franciliennes. / © PATRICK KOVARIK/AFP
La rentrée scolaire aura lieu lundi 4 septembre dans les 6 600 écoles franciliennes. / © PATRICK KOVARIK/AFP

Alors que le département est l'un des plus concerné par les réseaux d'éducation prioritaires (REP+), 56% des classes de CP seront physiquement dédoublées à la rentrée pour permettre de passer à moins de 12 élèves par classe. Les autres devraient avoir deux maîtres.

Par France 3 Paris Île-de-France / ML avec AFP

Le candidat l'avait promis, le président compte le faire... Mais progressivement. La réduction du nombre d'élèves à douze par classe pour le CP et le CE1 dans les établissements défavorisés (REP+) était l'une des mesures-phares du programme d'Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle. A la rentrée, toutefois, seules 56% des classes de CP concernées en Seine-Saint-Denis seront effectivement dédoublées pour passer sous ce seuil, a indiqué mercredi le directeur académique.

Le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer assurait mardi que 86% des classes de CP en REP+ seront physiquement scindées à l'échelle nationale à partir de la rentrée. Les 14% restants auront deux maîtres par classe pour assurer un nombre d'élèves par enseignant idoine. A l'échelle du département, ce sont donc 44% des classes qui suivront ce dispositif, faute de locaux disponibles.

58,2% d'élèves défavorisés en Seine-Saint-Denis


La mise en place rapide de cette mesure est entravée par de nombreuses difficultés : dégagement de locaux en nombre suffisant, recrutement d'enseignants supplémentaires... Pour y pallier, Christian Wassenberg, directeur académique de Créteil, assure que l'accent est mis sur les "actions de formation des enseignants" et "la pédagogie qui va se développer".

La Seine-Saint-Denis, qui connaît à la fois un fort taux de pauvreté et une croissance démographique importante, est l'un des départements qui comporte le plus d'écoles en REP+, environ 200. Selon le rectorat, plus d'un élève sur deux (58,2%) est concerné par l'éducation prioritaire.

Pour comparaison, la totalité des élèves de la Seine-et-Marne, qui dépend aussi de l'académie de Créteil, feront leur rentrée dans des classes dédoublées la semaine prochaine. Dans ce département, seuls 9,9% des élèves dépendent du réseau d'éducation prioritaire. 

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Épicerie halal à Colombes : la justice ordonne la fermeture

Près de chez vous

Les + Lus