• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Seine-Saint-Denis – Un garage solidaire à prix doux à La Courneuve

Le garage espère bientôt recruter à nouveau. / © MAXPPP
Le garage espère bientôt recruter à nouveau. / © MAXPPP

Initiative unique en Île de France. Un garage solidaire où l'on peut réparer sa voiture à moindre prix vient d'ouvrir à La Courneuve en Seine-Saint-Denis. Un projet qui permet aussi à des mécaniciens de retrouver le chemin de l'emploi.

Par Elise Ferret avec MT

Soraya est soulagée : toutes les réparations de son véhicule sont faites. Dans ce garage associatif de la Courneuve en Seine-Saint-Denis, la facture n'est pas vraiment douloureuse.

"J'ai dû faire une vidange, c'était à 150 euros là où j'habite et ici c'est à 65 euros. Il n'y a pas photo pour le prix." 

 

Pour les bénéficiaires des minima sociaux

Ici, les bénéficiaires des minima sociaux, les chômeurs, les étudiants, les retraités et les précaires peuvent bénéficier d'un tarif solidaire. Jimmy, chauffeur livreur à mi-temps apprécie.

"Si le garage n'existait pas, peut-être que je n'aurais pas fait les réparations, j'aurais attendu jusqu'au jour où ça lâche."
Sous le capot il y a Kamel Sfayhy, un père de famille de 41 ans. Après avoir enchainé les petits boulots pendant plusieurs années, il a travaillé en tant que mécanicien à la sauvette dans la rue. Aujourd'hui, être en contrat d'insertion lui change la vie.

"En travaillant dans la rue, on ne peut pas investir, on ne peut rien faire avec l'argent de la rue, ce sont des petits billets à droite à gauche, il n'y a pas de stabilité."
 

"Obligatoirement besoin de la voiture"

Trouver un emploi pour les mécaniciens ou conserver son travail pour ceux qui viennent faire réparer leur voiture, c'est la philosophie du garage solidaire.
"Il y a des gens qui font 2 ou 3 heures de transports par jour pour aller sur leur premier lieu de travail, 2 heures pour aller sur un autre lieu de travail, ils ont obligatoirement besoin de la voiture. La mobilité, c'est un des principaux freins d'accès à l'emploi. L'objectif est d'aider ces gens-là à retrouver leur boulot grâce à leur véhicule", explique Olivier K Esclauze, cofondateur du garage solidaire Mobilhub.

À la Courneuve, depuis deux mois et demi une dizaine de bénévoles font exister la structure, en plein développement. Le garage solidaire veut s'agrandir et recruter en priorité 2 femmes en situation de handicap. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

La maison de Balzac

Les + Lus