• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Seine-Saint-Denis - Un homme mis en examen pour avoir tué son oncle “accidentellement” par balle

Un homme âgé de 20 ans est accusé d'avoir tué son oncle par balle. / © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP
Un homme âgé de 20 ans est accusé d'avoir tué son oncle par balle. / © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP

Un homme de 20 ans est accusé d'avoir tué son oncle (plus jeune que lui) en tirant sur lui "par accident", dans la nuit de dimanche au lundi 29 octobre à Pierrefitte-sur-Seine (Seine-Saint-Denis). Il a été mis en examen ce jeudi.

Par MT/AFP

Un drame familial s'est joué dans la nuit de dimanche au lundi 29 octobre à Pierrefitte-sur-Seine en Seine-Saint-Denis avait révélé RTL. Le neveu de la victime a été mis en examen pour violence ayant entraîné la mort sans intention de la donner et a été laissé libre sous contrôle judiciaire.

Il a appuyé au mauvais endroit au mauvais moment

Le suspect âgé de 20 ans avait d'abord déclaré avoir retrouvé son oncle (âgé de 18 ans) mort par balle sur la terrasse de l'appartement familial après avoir entendu une détonation. Sur place, les enquêteurs n'avaient retrouvé ni arme ni douille.
Un homme a été mis en examen pour avoir tué son oncle par balle à Pierrefitte-sur-Seine. / © France 3 Paris
Un homme a été mis en examen pour avoir tué son oncle par balle à Pierrefitte-sur-Seine. / © France 3 Paris
 

Aveux du neveu

Au cours de sa garde à vue, il a finalement avoué avoir tiré sur son oncle "par accident". "Il a appuyé au mauvais endroit au mauvais moment", affirme une source policière.

L'arme lui avait été remise par un tiers dont il ne veut pas dire le nom et [...] devait la conserver avec des stupéfiants

Les enquêteurs ont finalement retrouvé l'arme, un revolver 357 magnum. Il "a indiqué que l'arme lui avait été remise par un tiers dont il ne veut pas dire le nom et qu'il devait la conserver avec des stupéfiants", a détaillé la source proche de l'enquête.

Quatre personnes étaient sur place au moment des faits : la sœur de la victime, son beau-frère et deux de ses neveux.
 

Sur le même sujet

Bande-annonce Police, illégitime violence

Les + Lus