Seine-Saint-Denis – Une marche blanche à Pantin en hommage à la directrice d'école qui s'est suicidée

Plusieurs centaines de personnes ont participé à une marche blanche en l'honneur de Catherine Renon / © Veit Blümlhuber - France 3 Paris Île-de-France
Plusieurs centaines de personnes ont participé à une marche blanche en l'honneur de Catherine Renon / © Veit Blümlhuber - France 3 Paris Île-de-France

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées ce samedi matin à Pantin pour rendre hommage à la directrice d'école qui s'est suicidée après avoir dénoncé ses conditions de travail dans une longue lettre.

Par MT avec AFP

L'onde de choc provoquée par le suicide de Christine Renon, directrice d'école à Pantin (Seine-Saint-Denis), a dépassé le milieu éducatif. De nombreuses personnes se sont rendues à la marche blanche organisée à l'initiative du syndicat SNUipp-FSU dans cette ville.
 
Plusieurs centaines de personnes ont participé à ce rassemblement qui avait lieu entre la mairie de la commune et l'école Méhul où elle exerçait.

De précédents rassemblements jeudi dernier avaient fortement mobilisés le milieu éducatif mais aussi des parents d'élèves.
 

"Les demandes sans queue ni tête"

Lundi 23 septembre au petit matin, la gardienne de l'école Méhul a découvert le corps de cette femme de 58 ans dans le hall de l'établissement. Deux jours plus tôt, juste avant de se donner la mort, cette directrice décrite comme "hyper investie" avait pris le soin d'adresser à une trentaine de ses collègues une lettre de trois pages où elle détaillait "son épuisement", la solitude des directeurs, l'accumulation de tâches "chronophages", les réformes incessantes et contradictoires.
Selon un témoignage recueilli par l'AFP, la fonctionnaire avait déjà posté quinze lettres dans lesquelles elle "met en cause la surdité de la hiérarchie et l'absurdité de ses conditions de travail".

Une directrice très appréciée des parents comme des agents qui travaillaient avec elle, selon des informations de franceinfo. "C'était un ange gardien, elle a acheté un cartable à une élève, elle a aidé des familles sans abri", retient ainsi un père.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus