• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Taxe foncière : Montreuil (93) et Argenteuil (95) ont augmenté très fortement

© DR
© DR

Montreuil-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) et Argenteuil (Val-d'Oise) en forte augmentation depuis 2009, Courbevoie (Hauts-de-Seine), Paris et Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) en bas de classement, la taxe foncière a grimpé de 16,4% en France depuis 2009.

Par Christian Meyze

La taxe foncière sur les propriétés bâties a augmenté en moyenne de 16,42% en France entre 2009 et 2014 selon une étude de l'Union nationale de la propriété immobilière (UNPI).

Mais comme toujours en la matière, il ne s'agit que d'une moyenne, et il faut examiner au cas par cas pour trouver des chiffres ayant une signification réelle.

Pour l'Ile-de-France, deux cas sont frappants : les habitants d'Argenteuil  avec une augmentation de 26,34%, et ceux de Montreuil-sous-bois en hausse de 24,02%) sont ceux qui ont connu la progression de leur taxe foncière la plus importante entre 2009 et 2014, parmi les cinquante villes les plus peuplées de France.

Pour Argenteuil, il faut sans doute rappeler que c'est l'une des deux villes les plus endettées d'Ile-de-France et de France. Et qu'il lui faut désormais assumer cet endettement. Quant à Montreuil, depuis quelques années, sa population change à très grande vitesse avec l'arrivée de nombreux parisiens qui fuient les prix de l'immobilier parisiens. Ces nouveaux arrivants sont demandeurs de logements modernes et d'équipements qui nécessitent un changement de physionomie d'une ville qui comptait encore de nombreux quartiers très vétustes.

A l'autre bout du classement, on trouve, sans réelle surprise et comme d'habitude, trois communes largement équipées de longue date, et dont la taxe foncière augmente moins que la moyenne : Courbevoie avec 12,5%, Paris 13,5%, et Boulogne-Billancourt avec 15,09%.

Néanmoins, même dans le cas de ces trois dernières communes qui sont celles où la taxe foncière augmente le moins en France, on peut noter comme le fait l'UNPI que l'augmentation de cette taxe reste extrêmement élevée dans l'absolue et qu'elle augmente encore largement plus vite que le coût de la vie (6,5% sur la même période). Sans que ce décalage ne soit valablement justifié.

Sur le même sujet

Un aveugle agressé par un automobilste

Les + Lus