A la Scène nationale de Cergy, la création continue malgré l'absence de public

La Scène nationale de Cergy-Pontoise (Val d'Oise) accueille des artistes en résidence et sert de lieu de répétition pour de nombreux artistes. La création ne s'arrête pas malgré cette fermeture forcée même s'il y a urgence à reprendre plus vite.

La Scène nationale de Cergy accueille des résidences d'artistes pendant sa fermeture.
La Scène nationale de Cergy accueille des résidences d'artistes pendant sa fermeture. © France 3 Paris Ile-de-France

Quatre danseuses qui évoluent sur une scène circulaire sous le regard de la chorégraphe. Des danseuses qui ne se sont pas produites devant un public depuis plus d'un an. Un contact qui manque à ces artistes.

"C'est toujours bien de pouvoir continuer à travailler, à développer les projets et de se retrouver avec une équipe de travail. Il manque ce contexte de spectacle, de partage", regrette Camille Da Silva, danseuse contemporaine.

durée de la vidéo: 01 min 43
Culture à Cergy ©F. Olivier, T. Watine, N. Gallet

27 résidences depuis juillet

La création s'est, elle, poursuivi pendant le confinement. Les salles vides servent de lieu d'accueil aux artistes. Rien qu'ici, 27 résidences ont été accueillies depuis juillet 2020. Mais sans la confrontation au public, difficile de continuer à créer.

"J'adore créer, être dans le plaisir de la recherche, être avec une équipe. Mais au bout d'un moment, si on ne voit pas de perspectives à montrer le travail, c'est compliqué de trouver du sens", explique Joséphine Tilloy, chorégraphe et danseuse.

La Scène nationale de Cergy a mis en place des captations en streaming comme une performance digitale créée pour être diffusée sur les réseaux sociaux. Mais le plus souvent, les créations ne sont pas adaptées à une diffusion virtuelle. Difficile dans ces conditions de compenser l'absence de public.

Pour la directrice, il est ainsi urgent de rouvrir. "C'est important que cela rouvre mi-mai/début juin parce qu'on arrive à une impossibilité de report sur les saisons d'après, cela aurait trop de conséquences sur les autres artistes et projets", affirme Fériel Bakouri.

Malgré l'annonce d'Emmanuel Macron sur sa volonté d'ouvrir les lieux culturels mi-mai, pour l'instant, aucun protocole ni calendrier n'ont été annoncés.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture danse théâtre