• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Après le drame de Sarcelles, les policiers “resteront armés” hors service

© F3
© F3

Au lendemain du drame de Sarcelles qui a couté la vie à trois personnes, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a prévenu que les policiers pourraient rester armés hors service, une disposition prise après les attentats de 2015.

Par France 3 Ile de France avec AFP

Les policiers "resteront armés" hors service, a déclaré dimanche le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, au lendemain du triple meurtre commis avec son arme de service par un policier qui s'est ensuite suicidé à Sarcelles dans le Val-d'Oise.

Ce contenu n'est plus disponible

"Ils resteront armés, il n'y a pas de problème", a affirmé Gérard Collomb lors de l'émission Questions politiques (Franceinfo, France Inter, Le Monde), soulignant la difficulté de répondre à des exigences "contradictoires", entre crainte de dérapage individuel d'un policier qui "déraille" et demande de protection accrue dans les transports par exemple. "Cela demande beaucoup d'attention des cadres dirigeants de la police", a-t-il dit, relevant, comme le Directeur général de la police nationale, que l'élément déclencheur des suicides de policiers est le plus souvent d'ordre privé, tout en constatant qu'ils interviennent dans un contexte professionnel.

Sur le même sujet

La Marne en chansons

Les + Lus