Le Pavillon bleu flotte au-dessus du Port-Ilon dans les Yvelines et le port de plaisance de l'Isle-Adam dans le Val-d'Oise

Publié le Mis à jour le
Écrit par Rachida Bettioui

En Île-de-France, ces deux ports de plaisance obtiennent le Pavillon bleu au titre des ports fluviaux pour 2022. Un label de taille pour Anne Duvinage, directrice des ports fluviaux pour Sodeports. Retour sur ce succès.

"Disons qu'on aime bien les challenges avec mon mari", confie Anne Duvinage, directrice des ports fluviaux pour Sodeports. Ensemble, le couple passionné des mers et de la nature, a jeté l'ancre à Cergy il y a 30 ans maintenant. Ils se sont rencontrés à Port Cergy où ils ont poursuivi leur aventure d'exploitation fluviale. Ils exploitent quatre ports aujourd'hui dont trois qui ont obtenu le Pavillon bleu. "Nous exploitons celui du port de Rouen labellisé en Normandie, ceux de Port Ilon et Port de l'Isle-Adam labellisés Île-de-France, et toujours celui de Port Cergy, mais non labellisé, car les sanitaires ne sont pas encore accessibles aux personnes à mobilité réduite, mais on y travaille", énumère Anne Duvinage.

Aussi, se voir attribuer le label Pavillon bleu récompense leurs efforts et confère une reconnaissance internationale pour ces deux sites exceptionnels en Île-de-France. "Vous savez, pour nous, recevoir un label qualité Plaisance instauré par la Fédération des ports de Plaisance et reconnu par le ministère du Tourisme, ce n'est pas rien, chaque année, nous remettons aussi ce label en compétition et donc c'est un travail dans la continuité pour nous", rappelle la directrice.

Créé il y a 37 ans pour indiquer des plages et des ports qui ont une qualité environnementale exemplaire, le Pavillon bleu est un écolabel prestigieux précise Anne Duvinage. Pour l'association Teragir qui attribue ce label, "le Pavillon, c’est la garantie de retrouver des plages et des ports de plaisance propres, mais aussi, de bénéficier d’une eau de baignade d’excellente qualité, de dispositifs en faveur du tourisme durable et d’actions de sensibilisation à l’environnement." 

Port Ilon, Natura 2000

Pour le couple, le Pavillon bleu va continuer de flotter sur le port Ilon. C'est la troisième année qu'ils sont récompensés pour ce site. Un label de qualité qu'il faut savoir conserver et c'est tout le défi poursuit Anne Duvinage. Pour le couple, le défi est de le conserver. Depuis 2020, le Pavillon bleu flotte au dessus du Port Ilon. "Port Ilon, c'était un grand chantier, dont on a commencé l'exploitation en 2014. Beaucoup de travaux ont été réalisés. Et c'est le premier port de l'Île-de-France labellisé Pavillon bleu", rappelle-t-elle.

C'est le premier port de l'Île-de-France labellisé Pavillon bleu

Anne Duvinage

Situé à 10 km en aval de Mantes-La-Jolie à côté de l'écluse de Méricourt, le port de plaisance de Saint-Martin-la-Garenne offre une situation idéale pour les plaisanciers. Mais aussi pour les amoureux de la nature. Le site, classé Natura 2000 est d'une grande richesse ornithologique. Nul besoin de bateau pour le découvrir. Il est très facile de s'y rendre. Une aire de camping-car vient d'être récemment inaugurée. "On a ouvert il y a un mois et on a déjà eu une vingtaine de réservations sans aucune communication", se réjouit la directrice. L'endroit reste idéal pour une halte dans cet espace 100 % naturel, et comme il y a peu d'aires de camping-cariste dans la région, offrir ce service est un vrai plus reconnaît-elle.

On essaie de maintenir un service de qualité et c'est le défi quand on obtient un label qu'on souhaite conserver rappelle Anne Duvinage. Le but est de permettre à tous les publics de venir en toute quiétude. De belles randonnées en perspective du Bassin de l'Îlon au Bois de la Garenne.

Pour le couple, ce label est aussi le fruit de leur persévérance et l'envie de toujours s'améliorer pour décrocher la meilleure place du classement. Port-Ilon, s'était déjà démarqué en 2017  lors du Salon Nautic de Paris où il a remporté quatre anneaux sur cinq, l'équivalent de quatre étoiles pour un hôtel.

"On n'avait pas encore l'Isle- Adam à l'époque", se rappelle Anne Duvinage, "mais port Cergy et port Ilon ont a été labellisés 4 étoiles sur 5, comme étant les deux meilleurs ports fluviaux français. Quatre étoiles du nautisme, ce n'est pas rien car ce classement, qui va de un à cinq, récompense notamment l’accueil, l’accessibilité, les services et activités proposés. A l'époque, ce qui a pêché, c'est l'assainissement car ce label valorise aussi les aménagements environnementaux", explique Anne Duvinage qui venait de reprendre l'exploitation du port en 2014 après la faillite du précédent gestionnaire. Anne et son mari voient dans ce site un immense potentiel. Le couple retrousse ses manches tout en entreprenant des travaux de grandes envergures.

En effet, pour obtenir le Pavillon bleu, plusieurs critères doivent être respectés comme l'éducation et sensibilisation du public à l’environnement, l'environnement général du site, la gestion de l’eau et du milieu et la gestion des déchets.

Aujourd'hui, ce port de plaisance avec ses cent hectares de bassin compte environ 200 emplacements à flot, ainsi qu' une centaine à sec. Cinq pontons, tous équipés d’eau et d’électricité, permettent d’amarrer des bateaux allant jusqu’à quarante mètres de long. "On accueille des bateaux français et internationaux en transit, ainsi que des habitations flottantes et les emplacements peuvent être loués à la journée, à la semaine, au mois, à l’année", précise la gestionnaire. Avec un petit plus original pour s'essayer au plaisir de la navigation : la location d’embarcations électriques sans permis, pour les balades sur la Seine.

Le port de l'Isle-Adam et sa marina 

Un paradis terrestre

Anne Duvinage

Pour le port de l'Isle-Adam, cette récompense internationale est presque un second baptême. Le Pavillon bleu flottera donc cet été pour accueillir les plaisanciers venus de toute la France et au-delà.

"Ce label pour Port de l'Isle-Adam  est l'aboutissement d'un projet qui vient tout juste d'être concrétisé. L'Isle-Adam a ouvert en février 2021 et on a eu le label dès l'ouverture, c'est formidable pour nous tous", annonce la directrice des lieux.  

Anne et son mari pensent à une marina inspirée de celle du port Cergy, la référence de la plupart des marinas. A Port Cergy, notre clientèle est internationale à 70 %. Nous sommes le pied-à-terre des Européens, mais aussi des Américains. Beaucoup passent l'été sur leur bateau à Port Cergy. Même chose pour les Australiens. Et c'est dans cet esprit que nous avons envisagé la marina de l'Isle-Adam. Nous commençons d'ailleurs à toucher les plaisanciers du nord de l'Europe à l'Isle-Adam. Entre les deux ports, il faut compter une demi-journée de navigation ", ponctue Anne. Le port de l’Isle-Adam se compose de 139 anneaux et près de 385 logements (dont 320 collectifs), implantés sur un site de près de neuf hectares. Relié à l’Oise par une écluse, la marina prend place à l’orée d’un grand parc boisé de 5 000 m².

L'endroit invite à s'aventurer dans la nature environnante et conserve l'aspect historique de la ville. Une ville située à une vingtaine de kilomètres de Paris et qui a toujours été prisée. De l'Isle-Adam, "un paradis sur terre" écrivait déjà Balzac dans son roman "La physiologie du mariage" : "En 1819, j'habitais une chaumière au sein de la délicieuse vallée de l'Isle-Adam. Mon ermitage était voisin du parc de Cassan, la plus suave retraite, la plus voluptueuse à voir, la plus coquette pour le promeneur, la plus humide en été de toutes celles que le luxe et l'art ont créées…". À sa sœur, Laure Surville, Balzac écrit aussi : "Tu sais que L'Isle-Adam est mon paradis terrestre." Un paradis que les promeneurs peuvent découvrir à pied et à vélo également. "Le port de L’Isle-Adam se déploie autour d’un quartier, avec une grande place entourée de commerces de proximité et un parc de stationnement. Ici, on privilégie le moins de circulation possible, afin que vélos et piétons partagent l’espace public en toute tranquillité", explique Anne Duvinage.

À la question, où va son coup de cœur entre les deux sites, la directrice est incapable de choisir. "Ce sont deux sites fabuleux mais totalement différents. Port Ilon, c'est un site Natura 2000, il n'y a rien à part la faune et la flore et les Parisiens adorent y venir s'y ressourcer avec leurs bateaux, mais aussi les étrangers qui apprécient le cadre majestueux; sur le port de l'Isle-Adam, c'est l'esprit d'une Marina, flânerie avec la vie d'une vile à proximité", explique-t-elle. Et de poursuivre : "On a essayé de marier l'architecture avec la nature avec nos berges en biodiversité, des terrasses de restaurants et belles balades à vélo ou à pied le long du chemin de halage jusqu'à une zone de biodiversité qui a été créé à 800 mètres du port. Une zone de biodiversité naturelle, magnifique et grande ou justement, se côtoient différentes espèces."

Au départ, raconte Anne Duvinage, "le port de l'Isle- Adam était un tout petit étang donc il y avait une zone de biodiversité et les espèces qui y habitaient ont été transformées dans cet immense espace crée et comme le bassin a été refait complètement artificiellement pour faire le port de plaisance, on a recréé un espace naturel et qui est en train de bien se développer. Déjà depuis l'année dernière, le site accueille des grenouilles, des carpes, des brochets, des canards, des cygnes, des abeilles, des libellules, des papillons."

Bref un espace diversifié en faune et en flore. Là encore, à pieds ou en bateau, le long des bords de l’Oise, ce séjour au fil de l'eau peut se faire aussi bien, en bateaux qu'à vélos. "On prête gratuitement à nos plaisanciers des vélos", précise Anne Duvinage.

Pratique pour découvrir les multiples circuits de randonnées à pied (GR1), à vélo (boucle d’Auvers-sur-Oise, Avenue Verte London Paris, Balade en forêt de Montmorency et de l’Isle-Adam) ou même à cheval dans les environs de l’Isle-Adam. "Dès qu'il y a un rayon de soleil, quais et terrasses se remplissent très vite", reconnaît-elle. "Surtout qu'à 800 mètres il y a la plage de l'Isle- Adam, un lieu historique. La plage vient d'ouvrir début mai jusqu'à fin septembre."  

Anne et son mari naviguent toute l'année entre ces ports labellisés. Difficile pour eux, d'avoir une préférence entre "un de leurs bébés". Ils les aiment tous les deux. Pour Anne Duvinage, son prochain défi sera la fête du port. Un événement attendu et prévu le 24 juin prochain où concerts gratuits et ambiance festive seront au rendez-vous.