Tension à la maison d’arrêt d’Osny : des détenus refusent de réintégrer leur cellule

© PhotoPQR/LeParisien/MaxPPP
© PhotoPQR/LeParisien/MaxPPP

Plus d’une centaine de détenus de la maison d’arrêt d’Osny, dans le Val-d'Oise, ont refusé de réintégrer leur cellule, mercredi. Des bureaux et des caméras auraient été "saccagés".

Par France 3 Paris IDF/LS/ET

Plus d’une centaine de détenus, concentrés pour l'essentiel dans le bâtiment B1 de la maison d’arrêt d’Osny, dans le Val-d'Oise, ont refusé de réintégrer leur cellule, ce mercredi. En cause : des problèmes de cantine, liés aux « stocks et commandes de nourriture », comme le rapporte une source syndicale, à France 3 Paris Île-de-France. Ces détenus protestaient depuis la fin de l’après-midi à l’intérieur de l’établissement pénitentiaire.

Dans la cour de la promenade, une centaine de détenus du bâtiment B1 a dégradé des barbelés en signe de protestation.

Quant à la vingtaine de détenus du bâtiment B2, ils auraient « saccagé des bureaux et des caméras », selon une source syndicale.

Situation sous contrôle 

La police a été appelée en renfort sur place ainsi qu'un groupe d'intervention de l'administration pénitentiaire, venu spécialement de Lille.

Grâce aux forces de l'ordre, la situation a été sous contrôle vers 21h, ce mercredi. Et les détenus ont pu progressivement réintégrer leur cellule.

La maison d’arrêt d’Osny compte près de 950 détenus.

Sur le même sujet

Notre-Dame de Paris : plus de la moitié des employés de la cathédrale vont être licenciés pour chômage technique

Les + Lus