Municipales dans le Val-de-Marne : le PCF tient ses bastions, la droite progresse

Le Parti communiste a confirmé son implantation dans ses fiefs du Val-de-Marne, dimanche, à l'occasion du premier tour des élections municipales, qui ont également souri à la droite qui prend au PS la sous-préfecture de L'Haÿ-les-Roses.

Par France 3 Paris, avec AFP

A Ivry et Vitry, deux bastions communistes depuis les années 1920, les maires sortants, Pierre Gosnat (49,69%) et Alain Audoubert (44,58%) arrivés largement en tête, devraient être assez facilement réélus au second tour.

Scénario similaire à Champigny-sur-Marne, où le communiste Dominique Adenot, élu dès le premier tour en 2008, est en ballotage très favorable en ayant rassemblé 43,47% des suffrages.

A Villeneuve-Saint-Georges, la PCF Sylvie Altman (38,88%), qui avait pris la ville lors du dernier scrutin, affrontera au second tour une triangulaire face à la liste d'union de la droite, Philippe Gaudin (31,8%) et le chef de file du FN dans le département, Dominique Joly, qui a attiré plus d'un quart des suffrages exprimés (26,05%).

Malgré deux candidats tout juste majeurs, le FN se maintiendra également à Créteil et Villejuif, où Gaétan Marzo et Alexandre Gaborit, ont recueilli respectivement 11,85% et 11,23% des voix.

Après 37 ans passés à la tête de la ville-préfecture, l'indéboulonnable maire de Créteil, le socialiste Laurent Cathala, 68 ans, est bien placé pour un septième mandat, en ayant recueilli 47,26% des suffrages.

A Vincennes, au Perreux-sur-Marne ou à Maisons-Alfort, les maires sortants Nouveau Centre et UMP, Laurent Lafon, Gilles Carrez et Michel Herbillon, décrochent leur réélection dès le premier tour. Sans surprise.

La droite locale peut en revanche se satisfaire de deux jolies prises de guerre : la sous-préfecture de L'Haÿ-les-Roses qui vire du rose au bleu avec la victoire de Vincent Jeanbrun face au maire socialiste sortant, et le succès de Françoise Lecoufle à Limeil-Brévannes, tenue jusqu'ici par un maire encarté au Parti de Gauche.

A Saint-Maur-des-Fossés, la guerre des droites a tourné à l'avantage du député copéiste, Sylvain Berrios (UMP). Celui-ci arrive en tête (24,77%) des cinq listes de droite en lice au premier tour, devant le maire sortant, l'ex-secrétaire d'Etat Henri Plagnol (20,9%). 

Le premier tour du scrutin a été marqué par un fort taux d'abstention sur le département, à 47,22%.

>> Découvrez les résultats dans votre commune ici : 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Des dizaines de gares du nord de l'Ile-de-France affectées par une grève du nettoyage

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne