Val-de-Marne – À Villejuif, une transformation urbaine au détriment des classes populaires ?

Villejuif passera de 55.000 à 70.000 habitants sur la prochaine mandature. / © France 3 Paris Ile-de-France
Villejuif passera de 55.000 à 70.000 habitants sur la prochaine mandature. / © France 3 Paris Ile-de-France

Le visage de Villejuif est en train de changer tant la ville est en chantier. Le maire (DVD) veut transformer la commune et les promoteurs sont attirés par la promesse de deux lignes de métro supplémentaires. Une transformation qui se fait au détriment des classes populaires selon les opposants.

Par William Van Qui avec MT

Partout des grues, des bétonneuses, des ouvriers, des programmes immobiliers. Bureaux et logements : pour Franck Le Bohelleck, maire (DVD) de Villejuif élu il y a 5 ans, cette urbanisation est maîtrisée.

En se baladant dans un nouveau quartier de la commune, il affirme : "C'était une friche avec peu d'espaces verts. On a développé un éco-quartier, un jardin, une halle des sports handisports, une crèche de 100 berceaux, nous allons faire un espace de co-working".

Il assure faire de la "transition urbaine". Une conséquence de la transition politique. En 2014, le Parti communiste a perdu cette ville qu'il dirigeait depuis près d'un siècle, devancé dans les urnes par une coalition improbable. Au deuxième tour, le candidat de la droite a reçu le soutien des Verts. Une alliance de circonstance qui aura tenu deux ans à peine.
À Villejuif, une transformation urbaine au détriment des classes populaires ?
Une transformation qui se fait au détriment des classes populaires selon les opposants. - France 3 Paris Ile-de-France - William Van Qui, Pierre-Julien Quiers, O. Launay et C. Apiou
 

Des propriétaires de pavillons expropriés

Dans un quartier de la commune, des propriétaires de pavillons ont été expropriés. Pour Natalie Gandais, ex-adjointe au maire et désormais candidate EELV, il est encore temps de corriger le tir :

"Il existe encore des reliquats verts, non-construits, qui aujourd'hui ne sont pas ouverts au public et cela nous pouvons les donner aux habitants. La deuxième possibilité, s'agissant des personnes en procédure d'expropriation, nous pouvons nous engager à leur fournir des solutions correctes, adaptées à leurs demandes."
 

Une ville bien dotée en transports

Car si Villejuif attire autant les promoteurs, c'est qu'elle va devenir l'une des villes de proche banlieue les mieux dotées en transport. Déjà desservie par le tramway et la ligne 7, la ville va bénéficier du prolongement de la ligne 14 et de la future ligne 15 du Grand Paris Express.

Une offre de transport qui tire les prix de l'immobilier vers le haut. Pour Pierre Garzon, candidat PCF aux municipales à Villejuif, ce n'est pas une fatalité : "la charte des promoteurs permet de réguler, de prioriser l'achat aux populations locales, de diminuer de 30 à 40% le coût de sortie du mètre carré. La deuxième solution est de mettre en place un encadrement des loyers. Toutes les villes autour l'ont fait, sauf Villejuif".

Quel que soit le verdict des urnes, le futur maire devra adapter la ville à une croissance démographique ultrarapide. Villejuif passera de 55.000 à 70.000 habitants sur la prochaine mandature.
 

Sur le même sujet

Les + Lus