Nemo, le chien adopté par Emmanuel et Brigitte Macron, vient des Yvelines

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Paris IDF/ET
Emmanuel et Brigitte Macron, avec Nemo.
Emmanuel et Brigitte Macron, avec Nemo. © SPA

Le couple présidentiel s'est rendu dimanche après-midi au refuge d'Hermeray, dans les Yvelines, pour récupérer Nemo, le chien qu'ils ont adopté, avant de l'emmener avec eux à l'Elysée.

Nemo, un chien au destin présidentiel. Ce croisé Labrador griffon a été adopté dimanche par Emmanuel et Brigitte Macron. Le couple présidentiel s'est rendu dans l'après-midi au refuge d'Hermeray, afin de prendre possession de leur nouveau compagnon.
Agé d'à peine deux ans, Nemo avait été accueilli dans un refuge de Corrèze, à la suite d'un abandon, explique la SPA dans un communiqué. "Très sociable et joueur, il a pourtant peiné à attirer le regard des adoptants", précise l'association.

Une première pour la SPA

Le petit chien a tout de même réussi à taper dans l'oeil du couple présidentiel, et ce grâce à un transfert vers l'un des refuges de la région parisienne. Pour la Société de protection des animaux, il s'agit d'une première : l'adoption de l'un de ses animaux par un hôte de l'Elysée. La SPA précise qu'il s'agit là d'un choix du couple Macron. 

Aucune communication de l'Elysée n'a été faite autour de cette nouvelle. Mais selon l'entourage du chef de l'Etat, qui s'est exprimé auprès de l'AFP, le nom du petit chien ferait référence au capitaine Nemo, héros du roman de Jules Verne "Vingt mille lieues sous les mers", qu'Emmanuel Macron apprécierait. Selon un sondage Ifop publié dimanche, dans le JDD, le chef de l'Etat enregistre une chute de popularité de 14 points


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.