Versailles : les salariés de Carrefour market protestent, rejoints par les cheminots

© Yoann Dorion/France 3 Paris
© Yoann Dorion/France 3 Paris

Dans plusieurs villes de France, les salariés de Carrefour se mobilisent contre le plan Bompard qui menace la fermeture de 273 magasins, les inégalités salariales et le manque de personnel. Ce vendredi ils ont organisé un débrayage au Carrefour market de Versailles.

Par P.S. avec Y.D.

Depuis plusieurs mois, les salariés de Carrefours se mobilisent contre le plan Bompard.

Un plan qui prévoit la fermeture de 273 enseignes Carrefours Contact et City en France. Dont une quarantaine en Ile-de-France.
D'autres passeront en location-gérance. La CGT craint que les conditions de travail ne deviennent encore plus précaires.

Suppression de magasins

"Sur la région, on a déjà supprimé 150 000 heures travaillées sur 47 magasins. On se retrouve en sous-effectif, ça crée des manifestations de salariés, qui se retrouvent à devoir faire le travail des gens absents, qui doivent gérer des rayons en plus, des tâches en plus", explique Laurent Lamaury, délégué national syndicat CGT de Carrefour Market.

Avec ce plan, le syndicat estime que 2200 postes seraient supprimés en France. Seuls 70 salariés ont pour le moment la garantie d'être reclassés.


2200 postes supprimés ?

Dans leur lutte, les salariés de Carrefour ont pu compter ce matin sur le soutien des cheminots Versaillais grévistes. Présents en renfort avant leur assemblée générale.
Versailles : les salariés de Carrefour market protestent, rejoints par les cheminots

"Ce sont les mêmes problèmes, c'est d'ailleurs très intéressant qu'on se rencontre, c'est le premier plan de la convergeance des luttes. On se rencontre, on parle et on se rend compte qu'on a les mêmes ennemis",  revendique Matthieu Bollé-Reddat, de la CGT cheminot à Versailles.

Des repreneurs potentiels peuvent encore se faire connaître avant les fermetures des enseignes programmées pour fin juin. Les salariés, eux, continueront de se mobiliser dans les magasins du groupe chaque semaine.

Sur le même sujet

La fan zone de Noisy le Grand

Les + Lus