Cet article date de plus de 4 ans

1er mai 2002 : 100 000 personnes défilaient en Pays de la Loire

Quand les visages des candidats s’affichent sur les écrans de télévision ce 21 avril 2002 à 20h, c’est la stupeur. Rien, à priori, ne laissait supposer que le FN serait au second tour. Face à Jacques Chirac, JM Le Pen obtient 16,86 % des voix contre 16,18 % au socialiste Lionel Jospin.
40 000 personnes dans les rues de Nantes le 1er mai 2002, 4500 le 1er mai 2017
40 000 personnes dans les rues de Nantes le 1er mai 2002, 4500 le 1er mai 2017 © Franck Perry-AFP/ France 3 Pays de la Loire
Le soir du premier tour 

Dans tous les états major politiques, les résultats du 1er tour de la  présidentielle 2002 feront l'effet d'une douche froide. De la gauche, grande perdante de ce scrutin à la droite républicaine, c'est l'incompréhension. En Pays de la Loire, Jacques Chirac obtient 18,77 % , Lionel Jospin arrive en seconde position avec 17,97 % et Jean-Marie le Pen juste après, avec 11,55 %. Des chiffres qui ne reflètent pas les résultats nationaux. 

Nos archives vidéo 
durée de la vidéo: 02 min 21
Présidentielle 2002 ©France 3 PDL
ITV du socialiste Alain Gralepois et du républicain François Pinte (UMP en 2002)

Un 1er mai 2002 d'union nationale 

Après le 1er tour, contre toute attente, la jeunesse descend dans les rues mais aussi les travailleurs, les citoyens. Le point d'orgue sera la journée du
1er mai où  plus de 100 000 personnes manifesteront pour dire non au Front National dans toute la région des Pays de la Loire. En France, ce sont deux millions de personnes qui feront de cette journée celle de la contestation républicaine. Sans états d'âme, les leaders de la majorité comme de l'opposition appelleront à voter Jacques Chirac au second tour. 

Nos archives vidéo 
durée de la vidéo: 01 min 41
1er tour présidentielle 2002 ©france 3 PDL

1er mai 2017 ... 10.000 personnes dans les rues en Pays de la Loire 

2002-2017
Create column charts

Il y a 40 000 personnes en mai 2002 dans les rues de Nantes. La manifestation contre la menace de l'extrême droite à l'appel des syndicats, hormis FO, et des partis politiques de gauche, sera la plus forte mobilisation dans cette ville depuis 1984 pour "l'école libre".

La présence constante du Front National dans le paysage démocratique, la crise économique, l'insécurité, les affaires, la menace terroriste, l'immigration, les peurs, ont banalisé ce parti pourtant diabolisé en 2002. Cette année là, les électeurs ont voté Chirac contre le Pen. Jacques Chirac refusera le débat de l'entre-deux tour. Il était quasiment assuré de sa réélection avec un score historique. Le meilleur depuis l'élection de Louis Napoléon en 1848 (74,33%). Jacques Chirac l'emportera avec 82,21 %. 

Pour mémoire, en 1974 Jean-Marie le Pen avait réalisé 0,75 % des voix... Depuis, sa formation et ses idées n'ont cessé de progresser au point d'amener sa fille Marine le Pen aux portes du pouvoirs. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élection présidentielle politique élections rassemblement national société