Béatrice Leprince : enfin “une vie normale”

© AFP Pierre Andrieu
© AFP Pierre Andrieu

L'épouse de Dany Leprince auquel une libération conditionnelle a été accordée, s'est réjouie à la perspective que le couple ait enfin "une vie normale"

Par Christophe Turgis

"C'est une satisfaction", a déclaré Mme Leprince, médecin à Marmande, que dany leprince a épousée en 2008 en prison, d'autant, a-t-elle souligné, que c'est une mesure "donnée au compte-gouttes".
"Nous allons avoir une vie normale", a-t-elle ajouté, car "une vie où on se voit au parloir pendant une heure ou une demi-heure c'est pas une vie. La vie est ailleurs, à la maison, dans un contexte sympathique", a-t-elle ajouté.

Le couple avait connu cette vie-là pendant neuf mois entre 2010 et 2011, avant que M. Leprince soit réincarcéré, la commission de révision refusant de rouvrir son procès, contre l'avis du parquet.
Mme Leprince a affirmé que son mari "ne peut pas vivre sans essayer de trouver la vérité, qui a massacré sa famille, et pourquoi, alors qu'il n'a rien fait, il a été condamné aussi injustement de façon aussi lourde".
Selon elle, Dany Leprince, aidé de son avocat, Me Yves Baudelot, veut "essayer de trouver des éléments nouveaux et des arguments pour rouvrir l'affaire et trouver les vrais coupables". "Pour lui le combat est dans son coeur, il veut que justice
soit faite", a-t-elle ajouté.

Dany Leprince va retourner travailler au sein d'une association de réinsertion à Marmande, qui fait de l'entretien d'espaces verts et de la rénovation d'appartements, où il a été "très, très apprécié" lors de son précédent passage, en 2010-2011, selon son épouse.
Outre "une bonne insertion socio-familiale", le contrôle judiciaire de M. Leprince l'oblige aussi à ne pas résider dans certains départements "interdits" comme la Sarthe où se sont déroulés les faits, à indemniser les parties civiles, et à avoir un suivi psychiatrique, selon son épouse.

En 1997, il avait été condamné à perpétuité pour les meurtres de son frère, de sa belle-soeur et de deux nièces, tués à coups de hachoir. Il avait avoué en garde à vue le meurtre de son frère, puis a ensuite toujours clamé son innocence totale.

lire également :

Dany Leprince en liberté conditionnelle à partir du 19 octobre
Béatrice Leprince entre espoir et incrédulité
Dany Leprince, son avocat "entend bien faire reconnaître son innocence"


Sur le même sujet

Les + Lus