Arcelor : des activités de Basse-Indre transférées à Florange

Le laminage et le décapage seraient transférés du site Arcelor Packaging International de Basse-Indre en Loire-Atlantique vers Florange en Lorraine.

Une cinquantaine de salariés seraient concernés par ce transfert.

"Il y a eu des tractations entre Mittal et le cabinet (du Premier ministre) Jean-MarcAyrault", ancien maire de Nantes, a déclaré à l'AFP Frédéric Gautier, délégué CGT de l'usine de Basse-Indre et représentant au CCE d'ArcelorMittal pour la zone Atlantique et Lorraine. "Il y a des modifications dans le process (de production) entre Florange et nous", a-t-il ajouté.
Frédéric Gautier a précisé que ce transfert de l'activité de décapage, qui consiste à ôter la rouille présente sur le métal à l'aide d'un procédé chimique, n'avait "pas d'influence en termes d'emploi" à Basse-Indre. La direction du groupe a dit qu'il n'y aurait "aucune modification sur les effectifs", a rapporté le syndicaliste.

Fabrice Gautier s'est refusé à toute précision supplémentaire avant que les salariés de l'entreprise ne soient officiellement informés mardi dans la matinée. Il a toutefois reconnu qu'aux yeux des syndicats, ce transfert d'activité présentait "un risque".
"A long terme, ça pourrait être préjudiciable pour Basse-Indre", a-t-il déclaré.

L'usine emploie 546 personnes en CDI et 150 sous-traitants présents quasiment en permanence sur le site, selon Fabrice Gautier. Elle est spécialisée dans la fabrication d'acier plat pour emballages alimentaires, activité aussi présente à Florange.

Aux termes d'un accord annoncé vendredi soir, le gouvernement a obtenu d'ArcelorMittal qu'il s'engage à préserver l'emploi à Florange et investisse 180 millions d'euros sur cinq ans sur le site, écartant une nationalisation des hauts-fourneaux de Moselle.

L'info parait alors que ce lundi matin, l'UMP Valérie Rosso-Debord reprochait au premier Ministre Jean-Marc Ayrault "un accord secret sur le dos des ouvriers mosellans".


L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Pays de la Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité