Vendée Globe, au Grand dam de Stamm

Stamm à bord / © VENDEE GLOBE - CHEMINEE POUJOULAT
Stamm à bord / © VENDEE GLOBE - CHEMINEE POUJOULAT

Nos skippers juniors du collège Haxo de la Roche/Yon sont admiratifs du parcours de Bernard Stamm, leur article inspiré et la contribution vidéo des profs.

Par Les profs et les collégiens de l'option Vendée Globe d'Haxo/La Roche sur Yon

Ce Vendée devait être celui de Bernard, celui de sa revanche... Malheureusement, le sort semble s'acharner sur le pourtant talentueux marin et compromettre sa course.

Doit-on être superstitieux quand on fait de la voile ?

On sait  qu'il est un animal dont on ne doit jamais parler à bord, avec des grandes oreilles et deux longues incisives. 
On sait aussi que toucher le pompon du bachis d'un matelot porte bonheur, réservant un succès certain aux marins en escale, dans tous les ports du monde...
On sait enfin qu'on plaçait traditionnellement une pièce à l'emplacement du mat, pour en conjurer la chute...

Sur le bateau de Bernard il y a un chat. Pas n'importe quel chat ! Un superbe chat noir, de ceux qui font faire des détours aux passants, anxieux de croiser le chemin d'un tel félin. Ces mêmes passants qui éviteraient de passer sous une échelle et qui redouteraient de dîner à treize...

Or il faut bien dire que notre suisse joue de malchance : sous le regard de son chat noir, il a dû relâcher dans une baie proche de la Nouvelle Zélande afin de réparer une avarie.

Sous le regard de son chat noir, il a failli dériver sur un navire russe, avant de s'y amarrer, le moteur démarré et un intrus à bord pour lui donner un coup de main.

Menacé de disqualification, il a repris sa route, pas pour longtemps, puisque sans énergie et toujours sous le regard de son chat noir, il s'est ravitaillé en carburant...

Bernard est ainsi passé de la tête du classement à la disqualification, voire l'abandon. Toujours sous le regard de son chat noir. Superstition, quand tu nous tiens...

Sur le même sujet

Les + Lus