Notre-Dame-des-Landes : en route pour la ZAD !

La marche de Nice à Nantes contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes est arrivée samedi midi à Nantes, accueillie par trois ou quatre cents militants. Et dans son sillon, quelques jeunes prêts à rejoindre la ZAD, la fameuse zone à défendre.

© éric guillaud
Nantes sans manifestation ne serait pas Nantes ! Drapeaux, tracteurs, banderoles, manifestants... les Nantais ont depuis longtemps appris à partager le macadam.

Et en ce samedi matin, jour de marché sur la place de la Petite Hollande, il y avait du monde, beaucoup de monde. Mais, il faut bien l'avouer, les esprits étaient surtout préoccupés par le prix du kilo d'oranges et la fraîcheur des crevettes roses élevées en Inde (oui oui!!) que par les derniers épisodes de la lutte contre l'aéroport...

© éric guillaud
C'est donc dans une certaine indifférence que le cortège des participants à la marche contre l'aéroport parti de Nice début décembre a traversé la ville.
(images Thierry Poirier)
durée de la vidéo: 00 min 34
Nantes les militants anti-aéroport et les marcheurs venus de Nice
"Les voilà... je les aperçois". Sur la ligne d'arrivée, c'est l'effervescence. Les marcheurs montrent enfin le bout de leurs banderoles entourés de 300 à 400 militants et emmenés par trois patates, trois grosses patates qui dans une chorégraphie légumière du meilleur effet crient leur opposition à l'aéroport. Plus que quelques mètres et voilà, c'est l'heure de la délivrance et du petit vin chaud. Ca tombe bien, il fait un froid de canard !

© éric guillaud
"On pourrait défiler dans le marché", lance une militante. L'idée ne sera finalement pas retenue. L'heure est d'ailleurs à l'installation du camion-podium et au casse-croûte. On pose les sacs et on entreprend quelques pas de danse pour se réchauffer...
marche nice nantes
Parmi les marcheurs, un jeune homme se démarque, un peu perdu dans la foule. C'est Maxime. Il vient de Périgueux avec la ferme intention de rejoindre la ZAD ("la Zone à défendre" ou la "Zone d'aménagement différée") et de s'impliquer aux côtés des opposants. Témoignage...
Témoignage de Maxime, futur zadiste
Finalement, c'était un samedi comme un autre à Nantes...

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
notre-dame-des-landes