• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

Stéphane Hessel et les opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes

© MaxPPP
© MaxPPP

Stéphane Hessel appelait le gouvernement à ne pas  considérer les opposants comme "des voyous" et à débattre, de nouveau, de ce projet. Une de ses dernières action "d'indigné".

Par Xavier Collombier/Evelyne Jousset

24 heures après l'annonce de la disparition de Stéphane Hessel nous publions à nouveau cet article de novembre dernier. XC

Stéphane Hessel son engagement en Novembre

Dans une interview accordée au site Reporterre, l'ancien résistant inscrit sur une liste Europe Ecologie-Les Verts aux élections régionales de 2010 dit s'appuyer sur "ses amis d'EELV" auprès desquels il "n'entend qu'une chose: que ce projet n'est ni véritablement nécessaire sur le plan économique (...) ni suffisamment innocent sur le plan des problèmes comme la loi sur l'eau, la dégradation des terres agricoles". "Il me semble normal que ceux qui se sont engagés derrière ce projet, reconsidèrent leur position et au moins reviennent à une discussion, à un débat (...) et arrivent peut-être à la conclusion que véritablement on s'était fourvoyé en voulant à tout prix cet aéroport", poursuit Stéphane Hessel.
Pas des voyous mais de bons citoyens
"Ceux qui protestent, ceux qui n'en veulent pas, ce sont de bons citoyens français, ce ne sont pas des malotrus, des voyous, au contraire, ce sont des gens qui ont bien réfléchi", insiste l'ancien résistant âgé de 94 ans. Au Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, qui défend le projet, M. Hessel demande qu'il "réfléchisse bien", l'appelant à "tenir compte de l'émotion provoquée, de la volonté citoyenne de faire autrement".

C'est l'association Reporterre qui communiquait sur ce soutien.

Sur le même sujet

Vendée : le Roller-derby

Les + Lus