• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Le Mans FC : rien à perdre, tout à gagner pour sortir de la zone rouge face au GFC Ajaccio

Rencontre en décembre au MMArena face à Ajaccio / © PhotoPQR/Ouest France/MAXPPP
Rencontre en décembre au MMArena face à Ajaccio / © PhotoPQR/Ouest France/MAXPPP

Toujours sans repreneur, en zone rouge de relégable, Le Mans FC n'a plus rien à perdre face à la lanterne rouge de L2, le Gazélec Ajaccio. Suivez ici cette rencontre en live Tweet.

Par Xavier Collombier

Live Tweet


Un repreneur toujours attendu

Claude Hervé a décidé d'attendre avant de choisir de reprendre Le Mans FC. Attendre quoi ? La fin du championnat sans doute, le verdict sportif. Il le laisse entendre dans son communiqué de début de semaine, il sera très attentif aux résultats. Entendez, sortir au plus vite de la zone rouge, pour qui sait continuer à rêver en Ligue 2 l'année prochaine, dans ce bel écrin du MMArena, un brin trop grand et prestigieux pour un club de National.

On change d'entraineur

Une défaite terrible à Guingamp, l'humiliation d'un 6 à 1, le nul face à Arles Avigon, présenté par le club comme le début d'une reconquête. Un nouvel entraîneur, Régis Beunardeau, et l'espoir revient. Objectif évident, massacrer à Guegnon ce soir le Gazélec Ajaccio.


Le retour de Maurice

Jean-Eudes Maurice, l'attaquant prêté par le PSG, est sur la feuille de match ce soir. Il aura joué seulement 4 matches en championnat cette année.

Les Corses lanterne rouge

Sur l'île de beauté, la saison du GFC Ajaccio a viré au grand guignol. Catastrophique sportivement et spectaculaire dans le verbe. On pourrait presque rire, si ils n'étaient Corses. En février, Jean-Michel Cavalli est démissionné et puis pas tout à fait comme le raconte, avec l'accent Ad hoc, François Tortos de France 3 Via Stella.
Ce contenu n'est plus disponible
Aujourd'hui après 7 journées sans victoire à domicile mais avec une magnifique bataille gagnée face à Clermont 2 à 0, le GFC Ajaccio a le moral. Les Manceaux devront se méfier de ces Corses blessés. Ils nous préviennent : "TUTTI UNITI… FORZA GFCA !".

 




A lire aussi

Sur le même sujet

DOCUMENTAIRE. Mes parents, ces héros ordinaires

Les + Lus