Le Mans : pas de condamnation de l'État pour faute lourde dans l'affaire Marina

Dans "l'affaire Marina" deux associations avaient assigné l'État en justice pour faute lourde, estimant que malgré de nombreuses alertes, les institutions n'avaient pas fait leur travail, elles viennent d'être déboutées par le tribunal d'instance du 13ème arrondissement de Paris

Les associations Innocence en danger et Enfance et partage avaient estimé que, en dépit de nombreuses alertes, le service public de la Justice n’avait pas fait son travail de protection de l'enfance.
Les deux associations avaient assigné l’Etat en justice pour "faute lourde".

Marina alors âgée de 8 ans était morte sous les coups répétés de ses parents, en 2009, à Écommoy dans la Sarthe. Ses parents ont été condamnés par la cour d’assises de la Sarthe en juin 2012 à 30 ans de réclusion.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
affaire marina justice
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter