Tunisie : liberté conditionnelle refusée pour les trois Femen dont Pauline, la vendéenne

Les trois activistes des Femen devant le palais de justice de Tunis, le 29 mai 2013 / © FETHI BELAID / AFP
Les trois activistes des Femen devant le palais de justice de Tunis, le 29 mai 2013 / © FETHI BELAID / AFP

Le procès en appel des trois militantes européennes de Femen détenues en Tunisie a été reporté au 26 juin et leur demande de liberté conditionnelle a été refusée.

Par Fabienne Béranger

Les avocats Leila Ben Debba et Souhaib Bahri ont obtenu cette décision du juge auprès du Palais de Justice de Tunis, où le procès était censé avoir lieu vendredi.
Le report a été décidé car le parquet, en fixant à vendredi la date du procès, n'a pas laissé expirer le délai légal de dix jours permettant à des associations islamiques de faire appel du rejet de leur demande de se constituer partie civile.

Les trois jeunes femmes, deux Françaises et une Allemande, ont été condamnées le 12 juin en première instance à quatre mois et un jour de prison pour avoir manifesté seins nus à Tunis pour soutenir Amina Sboui, militante tunisienne de Femen emprisonnée depuis le 19 mai.
Parmi les trois Femen, Pauline Hillier, une jeune fille de la Roche-sur-Yon en Vendée.

Nous avions rencontré la mère de Pauline au lendemain de sa condamnation​

Ce contenu n'est plus disponible


Sur le même sujet

Les + Lus