Sarthe : des mines inquiétantes

© France 3 Maine
© France 3 Maine

Alors que le ministère du Redressement productif a annoncé vendredi l'octroi d'un permis de prospection de métaux en Sarthe et en Mayenne, les militants écologistes s'inquiètent.

Par Fabienne Béranger

DMCloud:83511
Sarthe : mines de Rouez
Ce contenu n'est plus disponible
Ces octrois de permis représente une première et répond à la volonté du ministre du redressement productif Arnaud Montebourg de relancer l'activité minière en France.
"C'est le premier permis de cette nature attribué depuis de très longues années en métropole française", et "cette décision s'inscrit pleinement dans le cadre de la politique minière souhaitée par Arnaud Montebourg pour stimuler ce secteur d'activité, source importante d'investissements, d'activités et d'emplois non-délocalisables en France", précise le ministère du redressement productif.

Les caractéristiques de ce permis

  • Ce permis dit de Tennie vise la recherche de métaux de base (cuivre, zinc, plomb), ainsi que de métaux précieux associés comme l'or et l'argent, et d'autres éléments connexes.
  • Il est accordé pour une durée de 5 ans à Variscan Mines (entreprise à capitaux australiens créée en 2010 et établie à Orléans dans le Loiret ).
  • Le permis couvre 205 kilomètres carrés sur 15 communes de la Sarthe et deux autres situées en Mayenne
  • L'investissement envisagé est de 11 millions.
Le ministère précise que, suite à des inquiétudes et des questions soulevées par certains riverains, "notamment vis-à-vis des déchets d'une ancienne exploitation minière datant d'il y a plus de 20 ans", une commission d'information et de suivi sera créée, afin de prévenir les populations des travaux envisagés.
Les travaux seront "strictement encadrés" par arrêté préfectoral et "prendront en compte tous les enjeux environnementaux", assure-t-il.




Sur le même sujet

Les + Lus