Alcatel-Lucent annonce la fermeture du site d'Orvault : 510 salariés menacés

Les salariés rassemblés devant le site d'Orvault à l'annonce de la fermeture / © Dominique Lemée - France 3
Les salariés rassemblés devant le site d'Orvault à l'annonce de la fermeture / © Dominique Lemée - France 3

La fermeture du site d'Orvault vient d'être annoncée, elle sera effective d'ici 2015. C'est la consternation à Orvault où les salariés redoutaient un plan mais sans la fermeture de leur établissement.

Par Claude Bouchet

Selon la CFDT cette décision est d'autant plus incompréhensible que les activités présentes sur le site sont celles sur lesquelles le groupe dit vouloir se recentrer et investir ! La moitié des salariés d'Orvault travaillent sur la "4G", que tous les opérateurs Français lancent en ce moment même.

Toujours  d'après le syndicat, les salariés du site d'Orvault se sont pourtant formés, pour rester un site d'ingénierie télécom dynamique, innovant et au cœur de la transformation des réseaux mobiles et internet.

A l'annonce, les salariés d'Orvault ont décidé de cesser le travail ce jour. Les Organisations syndicales se préparent à mettre en place des actions, de longue durée si nécessaire, pour combattre ce plan et faire céder la direction d'Alcatel Lucent.

Les salariés vont donc commencer leur mouvement par un débrayage devant le site dés 14h aujourd’hui.
DMCloud:113671
Alcatel : le site d'Orvault

François de Rugy Député de Nantes-Orvault-Sautron 44 BZH et Co-président du groupe écologiste à l'Assemblée nationale a réagi sur son compte Twitter ce matin

Et ensuite sur son site : "Depuis 2007, j’accompagne les salariés d’Orvault au fil de plans de restructuration qui se sont traduits par des transferts d’activités, des départs volontaires ou des licenciements. Aujourd’hui, ce sont 500 emplois qui sont en jeu à échéance de deux ans, dont 300 en recherche-développement.
Je comprends et partage la colère et le découragement des salariés et des dirigeants du site qui, depuis tant d’années, ont su faire les efforts que leur demandait l’entreprise afin de pérenniser l’activité à Orvault (...) 
Face aux incertitudes qui planent sur l’avenir du site d’Orvault, les salariés peuvent compter sur ma combativité à leurs côtés. J’interrogerai cet après-midi le Premier ministre sur la situation de l’entreprise, lors de la séance des questions d’actualité."


Manifestation en mars 2007 / © Frank Perry / AFP
Manifestation en mars 2007 / © Frank Perry / AFP

 

Sur le même sujet

Les + Lus