Les ex-otages d'Arlit attendus à Villacoublay

Ce contenu n'est plus disponible

Hier soir, on a pu découvrir les premières images des ex-otages d'Al QaÏda au Maghreb Islamique à Niamey lors de leur rencontre avec le président tchadien Mahamadou Issoufou, Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères et Jean-Yves Le Drian, le ministre de la défense

Par Xavier Collombier

Un avion pour Villacoublay

Un avion au couleur de la République française a décollé ce matin de Niamey. À son bord les ex-otages d'Arlit : Pierre Legrand, Marc Féret, Daniel Larribe et Thierry Dol, le ministre des affaires étrangères Laurent Fabius et son homologue de la défense Jean-Yves Le Drian.

Ils sont attendus à l'aéroport militaire de Villacoublay vers midi.

La photo offcielle

De Gauche à droite : JY le Drian, le ligérien Pierre Legrand, Marc Feret, Mahamadou Issouffou, l'ex otage Thierry Dol, son collègue Daniel Larribe et Laurent Fabius. / © EMA/ARMEE DE TERRE / ECPAD / AFP
De Gauche à droite : JY le Drian, le ligérien Pierre Legrand, Marc Feret, Mahamadou Issouffou, l'ex otage Thierry Dol, son collègue Daniel Larribe et Laurent Fabius. / © EMA/ARMEE DE TERRE / ECPAD / AFP


Une courte conférence de presse hier soir au Niger

Lors de la rencontre entre les ex-otages et le président nigérien Mahamadou Issoufou, Thierry Dol a brievement répondu à l'AFP. Pour lui ses conditions de vie d'otage ont été difficiles, il s'agissait "d'une épreuve de vie".

Le président nigérien a déclaré que les ex-otages d'Al Qaïda au Maghreb islamique étaient retenus dans le nord-Mali. 

Pas de rançon

L'Elysée a refusé hier soir de revenir en détail sur les conditions de libération des ex-otages, notamment concernant une éventuelle opération militaire tchadienne amenant à leur libération. Sur TF1, le Ministre de la défense Jean-Yves Le Drian affirmait qu'il n'y avait eu ni "rançon" ni "assaut" pour les libérer.

Sur RTL, Laurent Fabius a insisté sur le respect des règles édictées en la matière par le président de la République

La consigne du président est de ne pas payer de rançon, cette consigne est respectée


 

Pierre Legrand embarquant dans le Falcon blanc au couleur de la République française ce matin sur l'aéroport de Niamey / © HAMA BOUREIMA / AFP
Pierre Legrand embarquant dans le Falcon blanc au couleur de la République française ce matin sur l'aéroport de Niamey / © HAMA BOUREIMA / AFP


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus