• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Nantes et Angers : deux rassemblements contre le racisme

© Bertrand Bechard / Maxppp
© Bertrand Bechard / Maxppp

Yannick Guin, conseiller municipal et historien, et Alain Besson, journaliste et écrivain, appellent les citoyens à se rassembler sur l'esplanade du Palais de justice de Nantes à 16h, à Angers c'est la Ligue des droits de l'Homme qui lance la même invitation aux marches du Palais pour 17h

Par Christophe Turgis

"Particulièrement horrifiés et préoccupés par les propos tenus à l’encontre de Madame Christiane Taubira, Garde des Sceaux, et considérant que ces propos sont des injures non seulement à l’encontre de la Ministre de la Justice mais aussi à l’encontre de chaque citoyen de notre République, nous pensons qu’à Nantes doit être posé un acte public de soutien à l’égard de tous nos concitoyens qui se sentent blessés".

Nous pensons aussi qu’il importe de manifester notre réprobation, et d’exprimer notre volonté d’être extrêmement vigilants contre tous les dérapages et toutes les banalisations de propos racistes, émanant d’individus, de groupes ou de formations politiques".


Est-il besoin de rappeler que le racisme n’est pas une opinion mais un délit et par conséquent qu’on ne saurait en rester là.  À un moment où la banalisation de l’expression raciste s’accompagne d’une hausse des délits (injures antisémites, sexistes ou homophobes, violences racistes : 1 500 plaintes au premier trimestre 2013 au lieu de 1 300 en 2012), on ne peut laisser à la seule justice le soin d’attaquer le mal profond qui mine la démocratie. C’est à nous tous d’affirmer l’éthique de notre société, et les fondements du lien social et du vivre ensemble.

C’est pourquoi nous appelons tous les républicains à un moment de solidarité partagée le Lundi 11 novembre à 16h00 Sur l’esplanade du Palais de Justice (qu’il vente ou qu’il pleuve !)

C’est dans ce palais que le 25 mars 2012 Christiane Taubira a prononcé un discours d’une élévation exceptionnelle lors de l’inauguration du Mémorial à l’Abolition de l’Esclavage".






Une manifestation similaire à Angers à l'appel de la Ligue des Droits de l'homme devant le palais de justice à 17h

"Il y a tant d’événements autour de nous qui nécessiteraient des réactions massives parce que l’injustice, la précarité, le chomâge….
Mais il y a aussi ce qui s’est passé le 25 octobre dernier à l’occasion de la venue à Angers de Mme Taubira . Cet événement aurait pu s’évaporer dans le "vrac" des informations de toutes sortes qui circulent à travers toutes les formes de médias. Après tout, cela aurait pu rester à la rubrique des faits divers s’il n’y avait eu ce vrai travail d’investigation des journalistes d’Angers Mag Info pour stimuler les "consciences".
Ce qui s’est passé ce jour-là à Angers ne relève pas d’un fait divers, c’est un fait grave qui s’ajoute à cette longue, trop longue liste d’événements
similaires qui jalonnent de mois en mois les actualités selon un rythme de plus en plus rapproché.

Souvenons nous, hier, ce député de "chez nous" qui déclarait : "qu’Hitler n’avait pas fini le travail…" en parlant des Français itinérants, là - bas, cette candidate du front national qui compare Mme Taubira à un singe et aujourd’hui ces malheureux enfants qui crient : "c’est pour qui la banane… ?"


Est-ce la société, soit-disant décomplexée, que nous voulons ? Où tout peut se dire ou se faire en toute impunité ? Non !
- C’est parce que nous savons que les habitants de Maine et Loire ne sont, dans leur très grande majorité, ni racistes, ni xénophobes, ni homophobes.
- C’est parce nous savons que ceux d’entre eux qui sont dans des associations, des syndicats, des partis, en se référant ou en accord à la
déclaration des Droits de l’Homme, militent pour des valeurs communes.
- C’est parce que nous savons ce qui se serait dit, comme le souligne France Terre D’Asile, si "des enfants d’une cité avaient couvert d’injures un(e) Ministre de la République …"
C’est pour toutes ces raisons, qu’aujourd’hui, la Ligue des Droits de l’Homme du Maine et Loire appelle les habitants et les organisations à se
rassembler dans ladignité et la non violence (verbale, écrite…) àAngers ce 11 novembre sur les marches du palais justice.

En ce jour symbolique de commémoration de la fin d’une horrible guerre, nous exprimerons par notre présence, à ceux qui doutent, désespèrent,ou sont revenus de tout ou encore nous combattent :
- cette certitude que le « vivre ensemble » ne peut se construire sur la haine de l’autre, la discrimination raciale ou de genre, la réduction des droits et des devoirs.

- Ce rappel aux parents des "enfants manifestants du 25 octobre" : la Convention des Nations Unies des Droits de l’enfant souligne qu’un des objectifs d’éducation (art 29) doit viser : "À inculquer à l’enfant le respect des Droits de l’Homme, des libertés fondamentales et des principes consacrés dans la Charte des Nations Unies". Il est reconnu ailleurs dans la même convention (art 13) "la liberté d’expression de l’enfant" à condition "de respecter les droits et la réputation d’autrui".

- le refus de voir notre département réduit à l'image donnée par Monsieur Bourdouleix et par des adeptes de la Manif pour tous".
 


A lire aussi

Sur le même sujet

DOCUMENTAIRE. Mes parents, ces héros ordinaires

Les + Lus