Cet article date de plus de 7 ans

Disparus en Bolivie : le verdict attendu aujourd'hui

En Bolivie, le procureur a requis 30 ans de prison ferme contre les assassins présumés de Fannie Blanchot et Jérémie Bellanger à l'issue d'une longue journée d'audience, les familles des victimes sont entendues depuis 13h (française) le verdict est attendu en soirée
Les parents de Fannie et Jérémie au tribunal de Trinidad, archives
Les parents de Fannie et Jérémie au tribunal de Trinidad, archives © Aizar Raldes / AFP
En Bolivie, le procès des assassins présumés de Fannie et Jérémie touche à sa fin. Le verdict doit être rendu au cours de l'après-midi en Bolivie, probablement tard en soirée en France.
Hier les avocats des familles ont pu plaider avec des arguments circonstanciés durant près de 5 heures devant le tribunal. Les défenseurs de Jaime Martinez, accusé d'assassinats, et de ses trois complices présumés ont rapidement plaidé la relaxe. À l'issue de l'audience, le procureur a requis 30 ans de prison ferme à l'encontre des 4 hommes.

La justice bolivienne considère que Jaime Martinez, fils d'un riche fermier est l'auteur principal présumé des faits. Les autres hommes, dont le père de M. Martinez, sont considérés comme complices.


Le déroulé de la dernière journée d'audience

Le procès à repris à 8h du matin au tribunal de la province de Trinidad en Bolivie, 13h française. Les parents de Fannie et Jérémie ont été entendus au cours de la matinée, plus Dominique Bellanger tante de Jérémie et porte parole de l'Association solidarité famille de Fannie et Jérémie.
Les accusés ont ensuite pu prendre la parole. Jaime Martinez pour clamer à nouveau son innocence, son père n'a pas souhaité s'exprimer, les deux autres coaccusés ont également clamé leur innocence. 

Actuellement le jury composé de deux juges professionnels, dits "juges techniques" localement, et de deux jurés, dits "juges citoyens" délibère en ce moment. Le verdict est attendu vers 20h (heure française).

Bolivie, le procès des assassins présumés de Fannie Blanchot et Jérémie Bellanger
Bolivie, le procès des assassins présumés de Fannie Blanchot et Jérémie Bellanger © Aizar Raldes / AFP


La fin de ce procès sera la fin d'un long investissement de la part des familles des deux jeunes gens disparus. De leurs soutiens, de leurs amis qui leur ont permis de faire le voyage sur les traces des disparus, de pouvoir s'installer sur place pour obtenir de la justice bolivienne un procès équitable.

Fannie et Jérémie, originaires de la Loire-Atlantique, ont disparu au nord est de la ville amazonienne de Guayaramerin, proche de la frontière avec le Brésil le matin du 29 août 2010. Le scénario privilégié est celui d'une tentative d'agression sexuelle sur Fannie, suivie d'un double meurtre.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice