Nantes : Pendentif en concert au Ferrailleur le 17 mai et en interview ici et maintenant

Publié le Mis à jour le
Écrit par Eric Guillaud
© steven -l-l-l- monteau

On les avait découvert avec "Jerricane", un titre déjà bien balancé, ils ont continué avec Embrasse moi, un single à provoquer des avalanches dans tous les massifs de France et d'ailleurs. Attention, chaud devant, Pendentif débarque à Nantes avec sa pop fruitée et affreusement sexy. Interview...

Ils sont nés il y a quatre ans du côté de Bordeaux, la patrie de Noir Désir. Mais là s'arrête la comparaison car les Pendentif ne jouent absolument pas dans la même cour de récré. Au rock engagé et tellement sérieux, les Pendentif ont préféré une pop légère, acidulée, joyeuse et amoureuse. Ils sont comme ça les Pendentif. Regardez les sur les photos, ils ne sourient pas, ils se marrent...

Halte à la déprime ! Cindy, Benoit, Mathieu, Ariel et Jonathan, ils sont cinq, sont bien décidés à redonner des couleurs vives, quasi-fluo, à la pop hexagonale en lorgnant du côté de quelques références plus ou moins lointaines comme Lio, Gainsbourg ou Polnareff mais aussi Beach House, Tennis, Hot Chip, Lcd soundsystem...

Des textes exclusivement en français, une musique d'inspiration anglo-saxone, une ambiance romantique et sexy sexy, Pendentif a réussi l'alchimie que tant d'autres groupes pop ont cherché sans trouver. Et rien que pour ça, on les adore ! Rencontre avec l'un des membres du groupe, Benoit Lambin, à la guitare, au chant... mais pas que...
Pendentif - embrasse moi

Pour commencer, comment allez-vous ?

Benoit Lambin. Super et toi?

Pas mal merci. Depuis la sortie de votre album en septembre dernier, vous enchaînez les dates, les promos, les clips, vous avez même sorti un nouvel EP en mars avec des remix… Vous courez après quoi ? Le temps perdu ? La gloire ? L'accident cardiaque ? Le bonheur ?

B.L. Oui c'est vrai qu'on a bien enchaîné cette année, mais on ne court pas ou du moins on n'a pas l'impression, on a notre allure de croisière. On cherche surtout à se faire plaisir et à faire perdurer le projet.

Vous venez de Bordeaux. C'est une bonne carte de visite pour faire de la French pop ?

B.L. Oui, mais à la base Bordeaux est quand même une ville plutôt rock via le punk, Noir Désir et les groupes garage. Le groupe pop le plus connu à Bordeaux était Gamine avec leur tube "Voilà les anges" en 1988. On est sur la côte Ouest au bord de l'Atlantique un peu en mode californie / Beach Boys, on aime les harmonies vocales, les mélodies lumineuses, les guitares surf et aériennes et c'est peut-être en ce sens que notre environnement nous influence.

Pourquoi ce nom Pendentif au fait ? Un clin d'oeil à Bijou ?

B.L. Oui Bijou encore un groupe de rock français héhé, et qui a participé au premier festival de punk, à Mont-de-Marsan pas loin de chez nous en 1976.Un festival qui a beaucoup influencé la scène bordelaise à l'époque. Donc pas de lien direct pour nous, Pendentif est le premier morceau que l'on a composé, c'est le début de l'aventure. Un mot très français avec sa terminaison en "if", et un bijou féminin dont la valeur appartient à celle qui le porte.
Pendentif - god save the France

Votre ambition dans la vie ? Sauver la France ? Apprendre l'Anglais ? Réinventer la pop ? Délirer entre amis ?

B.L. On va pas réinventer la pop, mais c'est un jeu très créatif de réussir à faire sonner la langue française sur des sonorités, des rythmes, des mélodies auxquelles elle n'a pas encore été confrontée. On essaie de faire une musique sophistiquée et en même temps très accessible, il faut que ça se chante, se danse et que ça parle au cœur et au corps.

Vos textes parlent d'amour, de kiss et de claques en sirotant le plaisir allongé sous le soleil mais aussi de mafia douce, d'un Sahara qui ne sert à rien... Où vous situez-vous, du côté du romantisme, du surréalisme ?

B.L. Oui le romantisme, le rêve, les souvenirs et l'errance : on parle d'amour impossible, de personnages en proie à leurs propres passions, des premières fois, de la pureté adolescente (les paradis perdus), on essaie de poétiser notre passé pour en faire autre chose. On cherche à s'extraire du temps comme dans le tableau de Caspard David Friedrish "Voyage devant la mer de nuage" où le peintre lui même essaie d'échapper à sa propre finitude par la contemplation du paysage.

C'était une évidence pour vous de chanter en français ?

B.L. Oui, on chantait déjà en français dans nos précédents projets, comme je disais plus haut il y a un challenge créatif à relever, la langue française est plus dure à faire sonner.On ne met pas de filtre entre nos émotions et ce que l'on veut faire passer. On a récemment eu un article sur le site MTV US qui s'intitulait "Universal Language: 7 Songs That Need No Translation" avec nous il y avait des groupes espagnols, suédois, brésiliens, japonais et ils chantaient tous dans leur langue maternelle. Pour nous qui avons écouté beaucoup de groupes anglosaxons sans comprendre forcément toutes les paroles mais en ressentant très bien les sentiments qu'ils voulaient faire passer, ce genre d'article nous conforte dans notre choix car ça prouve que nos chansons sont universelles et c'est l'essence même de la pop.
Pendentif - Jerricane

Votre pop est légère, débridée, sexy, certains diront qu'elle manque de profondeur. Que leur répondez-vous ?

B.L. Il y a en France une tradition très littéraire de la chanson avec ces figures tutélaires Brel, Brassens, Piaf. Des artistes que l'on aime bien mais qui ne nous influencent pas car ils sont trop dans le pathos, la dramaturgie. C'est vrai qu'on recherche des choses plus légères dans la forme, on adore Charles Trenet un des 1ers chanteurs pop avec ses chansons pleines d'enthousiasme qui célèbrent le bonheur de vivre. Et pour le côté sexy, Gainsbourg est la référence ultime. La profondeur et la virtuosité ne sont pas un gage de la qualité d'une chanson, il y en a même qui s'y sont perdus :). Ce genre de réflexion me fait penser aux gens qui disaient que la peinture de Picasso ou Matisse ne valait pas mieux que celle d'un enfant. Il leur faut des formules lettrées, ça les rassure sur leur propre intelligence.

Quelles sont vos influences musicales ?

B.L. On est autant influencé par la musique indé anglo-saxonne et américaine (avec des groupes tels que Pavement, Mac Demarco, Beach House, Tennis, Hot Chip, Lcd soundsystem) que par des artistes de chanson française tels que Polnareff, Chamfort, Berger. C'est ce mélange entre cette culture musicale internationale et notre spécificité française qui nous définit.

Que vous suggère cette vidéo ?

Autour de Lucie - Sur tes pas
B.L. Ah Autour de Lucie, un des rares groupes de pop avec une voix féminine des années 90, on a beaucoup écouté l'album l'Echappée Belle. Cette mélancolie très française à la Françoise Hardy mélangée au son de guitare Indiepop devait être rafraîchissante face au rock français de cette époque (hé oui encore lui)


Et celle-ci ?

Sébastien Tellier - L'amour naissant
B.L. Le plus beau titre de 2013, le romantisme absolu, bon l'instru est très proche de la ritournelle mais on s'en fout. J'avais lu dans une interview que pour l'album Pépito bleu il s'était laissé aller à son côté un peu vulgaire, cru : "en gros sur cet album je baise", je crois que sur cette chanson il a eu envie de faire l'amour.

Et enfin celle-ci ?

Katerine - Sexy Cool
B.L. Ahha, On a croisé Katerine lors d'un festival il y a 2,3 ans, il est venu voir notre concert et nous a dit : "Ah vous faites de la musique comme moi il y a quelques années quand je me prenais la tête à faire de la poésie avec des jolis mots genre 1er degré " c'était au moment de "la banane", on était mort de rire. Pas mal de gens regrettent la période "des mauvaises fréquentations" et trouvent qu'il se perd un peu en ce moment dans ce côté clown dégueulasse. On adore ce titre, l'instru de Sébastian est terrible.

Si je vous dis Lio, vous me répondez ?

B.L. Jacques Duvall son meilleur parolier, il a écrit ses meilleurs titres à la fois légers et incisifs. Le Banana Split bien sûr qui est un peu son "Annie aime les sucettes" et d'autres comme "Si belle et inutile", "La Petite Amazone". Une référence pour les morceaux un peu espiègles spécialement écrits pour Cindy notre chanteuse.

Quel est votre coup de coeur du moment ?

B.L. L'album Woman du groupe Rhye un groupe de Californie (côte ouest bien sûr!) une voix à tomber qui rappelle beaucoup Sade sur des instrus à la Air/Tellier et des passages de cordes, le chill du printemps !
Rhye - The Fall

Votre coup de gueule?

B.L. Le nouvel album des Pixies, on est tellement déçu qu'ils soient devenus une caricature d'eux même.
Pixies - snakes

Et demain ?

B.L. On finit la tournée de l'album avec une vingtaine de dates partout en France, la fête de la musique place Denfert Rochereau, quelques festivals et une soirée spéciale à la maison à Bordeaux. Et on est sur l'écriture du deuxième album, on voudrait rentrer en studio à l'automne prochain.

Merci Benoit, merci les Pendentif

Plus d'infos sur Pendentif ici et ...

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.