• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Ligue 1 - Bastia - Landreau : “ce match était un vrai symbole”

Mickaël Landreau acclamé par ses supporteurs à son entrée sur le stade Armand Cesari lors de son 618ème et dernier match en Ligue 1, Bastia-Nantes / © Pascal Pochard Casabianca / AFP
Mickaël Landreau acclamé par ses supporteurs à son entrée sur le stade Armand Cesari lors de son 618ème et dernier match en Ligue 1, Bastia-Nantes / © Pascal Pochard Casabianca / AFP

Le gardien de Bastia, Mickaël Landreau, qui a décidé samedi de mettre un terme à sa carrière en championnat, lors de la réception de Nantes (0-0), a vécu ce dernier match comme "un vrai symbole"

Par Christophe Turgis

Mickaël Landreau est né à Machecoul en Loire-Atlantique en 1979, il est donc âgé de 35 ans,. Il a commencé sa carrière de footballeur à l'Étoile Arthonnaise, avant d'intégrer "l'école" FCN en 1993 ! Il a commencé sa carrière professionnelle en 1996 à Nantes en jouant contre... Bastia ! La boucle est bouclée... Nos confrères de l'AFP (Agence France Presse) l'ont rencontré à cette occasion.

Q: Réalisez-vous que ce Bastia-Nantes était votre dernier match ?
R: "Complètement ! Je m'y étais vraiment bien préparé. Alors oui, c'était les dernières minutes en Ligue 1 mais il faut bien une dernière à tout. Ce match était un vrai symbole pour moi et bouclait la boucle. Il s'est d'ailleurs terminé sur un 0-0 comme lors de mon premier match ! Dix-huit ans après ça devait se finir comme ça !"

Q: Qu'est ce qui s'est passé dans votre tête durant cette rencontre ?
R: "J'avais envie de ne pas prendre de buts ! J'avais vraiment envie de garder ma cage inviolée mais je n'avais pas imaginé de scénario particulier. Je vais peut-être vous surprendre mais j'ai très bien vécu ce moment. J'ai vraiment profité de cette soirée en prenant tout ce qu'il y avait à prendre ! Je suis vraiment bien dans mes pompes à l'issue de cette soirée et j'ai le sentiment d'avoir fait du bon travail. Je suis fier d'avoir réussi une telle carrière".

Q: Terminer face à votre club formateur, c'est tout de même particulier ?
R: "C'est un symbole qui représente beaucoup pour moi. J'ai le sentiment d'avoir été au bout de tout ce que je pouvais accomplir. C'est peut-être ma nature qui fait que j'arrive à prendre autant de recul aujourd'hui. Il y a un prof de français qui un jour m'a demandé : mieux vaut-il réussir sa vie ou réussir dans la vie ?
Alors, oui j'ai réussi dans ma vie mais cela ne me contente pas et il y a des choses bien plus importantes mais j'espère, que dans trente ans, je pourrai vous dire que j'ai réussi ma vie".

Q: En attendant, il y aura cette fameuse Coupe du Monde ....
R: "C'est un objectif très important pour moi mais aussi pour tout le groupe France. Il faudra bien se préparer mais je sens vraiment qu'il y a une dynamique très positive autour de l'équipe et que nous pourrons être un outsider très sérieux".

AFP

A lire aussi

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus