• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Trélazé : la fermeture des ardoisières menacerait la commune d'inondations

Ce contenu n'est plus disponible

Certains quartiers urbanisés de Trélazé, commune située au sud est d'Angers, seraient menacés par la fermeture définitive des ardoisières.

Par Fabienne Béranger

Durant 600 ans, l'industrie ardoisière a façonné les sols et sous-sols de Trélazé. Avant cela, le terrain était une vaste plaine marécageuse.
Pour exploiter le schiste dans les galeries et les maintenir au sec, il a donc fallu élaborer des systèmes pour canaliser l'eau.
Mais aujourd'hui avec la fermeture définitive de la dernière mine, située à 500 mètres de profondeur, le pompage de l'eau devrait aussi s'arrêter. A terme, certains quartiers urbanisés pourraient alors se retrouver menacés d'inondation.

Lors de la fermeture de précédents puits, Trélazé a déjà connu une montée des eaux. Il a donc fallu réactiver le pompage pour assécher les sols.
Déjà située, en partie, en zone inondable, car proche de la Loire, la commune prend ce nouveau risque au sérieux.
Une étude hydrogéologique sur les risques d'inondation à Trélazé est en cours. Ses conclusions sont attendues à l'automne. D'ici là, les travaux de pompage se poursuivront. 


Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus