Nantes : les avocats de nouveaux en grève pour la revalorisation de l'aide juridictionnelle

Les avocats du barreau de Nantes réunis dans le hall du palais de justice, le 5 juin dernier / © France 3 Pays de la Loire
Les avocats du barreau de Nantes réunis dans le hall du palais de justice, le 5 juin dernier / © France 3 Pays de la Loire

Les avocats du barreau de Nantes sont de nouveaux en grève ce lundi pour réclamer une revalorisation de l'aide juridictionnelle. Pour la troisième fois en un mois, le Conseil national des barreaux (CNB), instance de représentation de la profession, a lancé un appel à la grève totale ce lundi.

Par Claude Bouchet

Ce que disent les avocats nantais

Les avocats au Barreau de Nantes, dont la générosité à l'égard des plus démunis n'est plus à démontrer, ne pourront dans l'avenir continuer à assurer ces missions de service public, sauf à mettre en péril l'équilibre économique déjà précaire de leur cabinet. Il ne serait pas décent que pour survivre ils décident de ne défendre dorénavant que les personnes aisées et laissant sans aide les plus démunis."


Explique l'un d'entre eux, le bâtonnier Jacques Lapalus. Depuis 7 ans l'aide juridictionnelle n'a pas été revalorisée par l'Etat.

Pourquoi le mouvement perdure

La profession n'a visiblement pas apprécié l'entrevue avec la garde des Sceaux, le 27 juin dernier. Les avocats n'ont obtenus aucune avancée sur le dossier de l'aide juridictionnelle.

Concrètement, il se passe quoi ? 

Le mouvement pourrait tourner à la  grève totale de l’activité juridictionnelle, sans distinction de secteur assisté ou non assisté. Aujourd'hui, le barreau de Nantes a décrété la grève de toutes les audiences, exceptés les comparutions immédiates et les audiences des juges et libertés et de la détention. Certains d'entre eux devraient également se rendre à Paris à la manifestation organisée par le Conseil national des barreaux (CNB)

Sur le même sujet

Les + Lus