Saint-Nazaire : Les conséquences pour l'emploi, suite à l'annulation de la livraison du Vladisvostok

Publié le Mis à jour le
Écrit par Claude Bouchet

Le navire Vladisvostok devait être livré à la Russie dans quelques semaines. Seulement entre la commande et la livraison il y a eu et il y a l'épisode ukrainien et l'Elysée a annoncé que les conditions de sa livraison ne sont pas réunies. Quelles vont être les conséquences pour l'emploi ?

Le Vladivostok, le premier navire de guerre, devait être livré à la Russie fin octobre. Dans quelques jours, il était prévu que les 400 marins russes fassent leurs premiers essais en mers à bord du bateau. Ils sont en formation à Saint-Nazaire depuis le mois de juin et apprennent le maniement de ce navire, à la fois, transport d troupes et porte hélicoptères. Que vont-ils devenir ?  

Il a fallu des milliers d’heures de travail au chantier naval de Saint-Nazaire pour construire la partie avant du bateau. À Saint-Nazaire, les syndicats s’inquiètent pour l’emploi. Un deuxième navire est en construction. La partie arrière fabriquée en Russie est arrivée en juin, et doit être assemblée par les ouvriers de la Naval. Du travail pour 300 salariés du site.

La réaction aujourd'hui à Saint-Nazaire

durée de la vidéo: 02 min 15
Les réactions à Saint-Nazaire


Tirer un trait sur ces deux contrats entraînerait des pénalités financières, et aurait immanquablement, des conséquences sur l’emploi…

Alban Mikoczy dirige le bureau de France 2 à Moscou comme correspondant en Russie et dans les pays voisins. Il nous dit comment l'annonce de cette suspension de livraison a-t-elle été accueillie en Russie ?

Alban Mikoczy