• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Sables d'Olonne : la mère passe aux aveux et reconnaît le meurtre de son fils de 15 ans

La maison du drame aux Sables d'Olonne / © France 3
La maison du drame aux Sables d'Olonne / © France 3

Mardi soir aux Sables d'Olonne, le corps d'un garçon de 15 ans, tué à l'arme blanche, était découvert au domicile familial. Sa mère a reconnu ce vendredi les faits. Elle serait restée auprès du cadavre de l'adolescent jusqu'au mardi soir, avant de tenter de se suicider.

Par Claude Bouchet

On en sait désormais plus sur ce qui s'est passé dans le drame de l'infanticide aux Sables d’Olonne.

La mère, hospitalisée à la suite d’une tentative de suicide, est passée aux aveux dans l’après-midi. Elle a raconté aux enquêteurs de la SRPJ avoir dissimulé un puissant sédatif dans le médicament qu’avait l’habitude de prendre son fils. Elle a attendu que celui-ci soit dans un état semi-conscient pour lui porter des coups de couteau fatals, notamment au niveau du cou.

Elle aurait également, utilisé un cutter, retrouvé sur place pour taillader les veines de l’adolescent. La mère, âgée de 47 ans, serait restée auprès du corps de son fils dans la nuit de lundi à mardi ainsi que toute la journée suivante. Ce n’est que le mardi soir, que la demi-sœur de la victime a fait la macabre découverte, aux alentours de 19h. Elle a trouvé l'adolescent mort et la mère inanimée à leur domicile. Celle-ci avait tenté de mettre fin à ses jours par pendaison.

La mère avait également laissé une lettre où elle expliquait son geste. Elle vivait seule avec son fils et a déclaré avoir vécu une relation fusionnelle avec lui jusqu’à ses 14 ans. Elle n'aurait pas supporté qu’il souhaite prendre son indépendance par la suite.

Toujours hospitalisée, elle sera incarcérée dès que son état va le permettre. Elle risque la perpétuité pour meurtre, avec préméditation.

Les amis du jeune homme organisent une marche blanche samedi à 10h à partir de la place du Poilu de France aux Sables d'Olonne.

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus