Saint-Nazaire : Gad vendu à la découpe sur internet

Les machines de l'ancien atelier de découpe et de salaison de Gad à Saint-Nazaire sont en vente sur des sites spécialisés. 

Une usine Gad en Bretagne.
Une usine Gad en Bretagne. © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Tout est à vendre

Un an après la fin des activités des abattoirs industriels Gad à Saint-Nazaire, tout est à vendre sur la toile. Les anciens employés du site, 59 personnes, y voient l'aveu d'un groupe au bout du rouleau financièrement. Obligé de faire les fonds de tiroir pour financer les indemnités de licenciement de ses anciens collaborateurs.

durée de la vidéo: 01 min 55
Les machines de Gad se vendent sur internet

Avenir incertain

En Bretagne, les salariés encore employés par Gad, multiplient les actions symboliques. Inquiets faute de voir aboutir le dossier de la reprise de l'entreprise par le groupe Intermarché, ils ont spontanément débrayé lundi sur les chaînes de l'abattoir de Josselin.

Rien ne filtre ! On sait que l'offre de reprise d'Intermarché prévoit de reprendre 507 des 755 salariés sur notre site mais on ignore quels secteurs d'activité sont concernés", motive cette même ouvrière. "Ce n'est absolument pas contre Intermarché, on est même ravi de leur offre de rachat mais, dans une semaine, le tribunal doit examiner cette offre et on a du mal à croire que le groupe Intermarché ne sait toujours pas où il va ! Et nous,
on a besoin de pouvoir nous projeter."


explique une salariée anomyment à l'AFP.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agro-alimentaire économie internet
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter