• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

Notre-Dame-des-Landes : “la détermination de l'État à voir se réaliser cet aéroport est intacte” redit Manuel Valls à Nantes

Manuel Valls au Conseil régional des Pays de la Loire à propos du transfert de Nantes Atlantique à Notre-Dame-des-Landes : "la détermination de l'État à voir se réaliser cet aéroport est intacte" / © Frédéric Girou / Maxppp
Manuel Valls au Conseil régional des Pays de la Loire à propos du transfert de Nantes Atlantique à Notre-Dame-des-Landes : "la détermination de l'État à voir se réaliser cet aéroport est intacte" / © Frédéric Girou / Maxppp

Le Premier ministre en déplacement à Nantes, tant au Conseil régional des Pays de la Loire qu'à la Mairie de Nantes a tenu à rappeler que "la détermination de l'État à voir se réaliser cet aéroport est intacte"

Par Christophe Turgis

En déplacement à Nantes au Conseil régional des Pays de la Loire et à la mairie de Nantes, le Premier ministre Manuel Valls a réaffirmé, son soutien au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.
"Disons les choses simplement : la détermination de l'État et des collectivités territoriales à voir se réaliser cet aéroport est intacte. Il n'y a aucun changement dans la position du gouvernement", a déclaré Manuel Valls aux élus et journalistes.


Pas de chantier avant la fin des recours

Mais le Premier ministre précise aussitôt : "les travaux de réalisation de ce nouvel aéroport sont suspendus dans l'attente des recours engagés contre le projet, conformément aux engagements pris par Jean-Marc Ayrault en février dernier".
"Le Conseil d'Etat a rendu vendredi dernier une importante décision rejetant les pourvois formés contre les expropriations nécessaires au projet, a-t-il poursuivi. Les décisions au titre de la loi sur l'eau et des espèces protégées doivent être rendues dans les premières semaines de l'année 2015".

Manuel Valls a ensuite appelé à "respecter la méthode et la procédure, avec un grand souci d'écoute et de concertation". Avec également "la volonté de condamner avec la plus grande énergie toutes les violences qu'il y a eu ces dernières semaines" à Nantes.
"Ces actes sont inacceptables, surtout quand ils sont le fruit d'une minorité que je ne confonds pas avec ceux qui sont opposés à ce projet", a estimé Manuel Valls.


Les dessertes routières sont financées

Enfin, le Premier ministre a tenu à "rappeler qu'avec le nouveau contrat de plan Etat-Région, l'État contribue à la réalisation de l'ouvrage", puisque le contrat signé avec le conseil régional des Pays de la Loire "comporte des crédits correspondant à la réalisation des infrastructures routières pour la desserte de cet aéroport, pour un total de 75 millions d'euros".

Sur le même sujet

Vendée : le Roller-derby

Les + Lus