• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Billet d'humeur... joyeuse : “ ne quittez pas, nous recherchons votre correspondant”

Nous recherchons votre correspondant, ne quittez pas... / © DR
Nous recherchons votre correspondant, ne quittez pas... / © DR

La façade de la Cathédrale de Nantes illuminée à l'occasion des fêtes de Noël  ? Et voilà Olivier Quentin, notre fin limier de la rédaction, prenant son courage à une main et son téléphone de l'autre, pour partir sur la piste de l'information. C'est là que Vivaldi entre en scène. Ne quittez pas...

Par Olivier Quentin avec Fabienne Béranger

Mardi 9 décembre, 9 heures du matin.

Ayant eu vent d’une information selon laquelle la façade de la cathédrale de Nantes allait s’illuminer à l’occasion des fêtes de Noël, j’appelle la Direction Régionale des Affaires Culturelles des Pays de la Loire pour avoir quelques informations à ce sujet.

02 40 14 …   personne ne décroche mais le Printemps de Vivaldi m’accueille une première fois.
Finalement on décroche.
- Bonjour, pourrais-je avoir la personne chargée de la communication s’il vous plait ?
- Ne quittez pas …


Le Printemps de Vivaldi me revient aux oreilles…. Un certains temps… longtemps…. Je raccroche. Je refais le même numéro qui était, je le pensais, celui de la communication de la DRAC.
Le Printemps de Vivaldi m’accueille. Lui au moins est fidèle au poste. Et cette fois-ci décroche directement la personne que je pense être la chargée de la communication.
- Bonjour, Olivier Quentin de France 3, j’ai entendu parler d’une mise en lumière de la façade de la cathédrale de Nantes cette fin d’année et j’aimerais avoir des infos sur ce sujet.
- … Je vous passe le service des Monuments Historiques (et j’entends cette personne qui plus bas, mais pas assez bas, dit : "mais pourquoi ils m’appellent tous ce matin… "


Et je retrouve mon ami le Printemps de Vivaldi… longtemps… très longtemps… Je raccroche. Je fais le numéro du standard de la DRAC.
Le Printemps de Vivaldi m’accueille. Il est là. Il ne change pas. Enlevé, guilleret, toujours fidèle au poste. On décroche.
- Bonjour , pourrais-je avoir les Monuments Historiques s’il vous plait ?
- Ne quittez pas.


Le Printemps de Vivaldi… Un certains temps. Mais finalement peu de temps. On décroche.
- Bonjour, Olivier Quentin France 3… blablabla, cathédrale, blablabla, lumière, blablabla, informations s’il vous plait.
- Ne quittez pas.


Le Printemps de Vivaldi… Un certains temps… On décroche… La même personne…
- Pourriez-vous rappeler cet après-midi s’il vous plait ?
- (poli) Mais bien sûr qui dois-je demander ?
- La Conservatrice des Monuments historiques. En fait, elle doit appeler la communication avant de vous répondre.


Et d’un commun accord (mais tacite) nous raccrochons ensemble. Sans Printemps de Vivaldi. Je n’entendrai donc pas la suite. Parce qu’à chaque fois la musique recommençait au début du morceau. Dommage.

Ce qui fait que j’aurais bien une proposition à faire à la DRAC. Pourriez-vous faire en sorte que l’on retrouve la musique là où on l’a laissée ? Comme ça, à la fin, de service en voie de garage, il y a quelques chances qu’on entende la totalité du morceau. Au moins on n’aurait pas le sentiment d’avoir perdu son temps. Pardon… son printemps.

Le printemps de Vivaldi, version Dany Boon

 

Sur le même sujet

DOCUMENTAIRE. Mes parents, ces héros ordinaires

Les + Lus