• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Crèche de Noël démontée en Vendée : “Au nom de la laïcité”

© Bruno LEVESQUE - MaxPPP
© Bruno LEVESQUE - MaxPPP

Pas de crèche de la Nativité au Conseil Général de Vendée cette année ? Un homme est à l'origine de cette décision de justice. Il s'appelle Jean Regourd et est le président de la fédération de la Libre pensée de Vendée. Sur le site du Point il explique les raisons de sa demande.

Par Fabienne Béranger

Jean Regourd raconte qu'il a vu découvert la crèche de la Nativité lors du visite au Conseil Général de Vendée en décembre 2010 : "La vierge Marie, Joseph, etc., impossible de ne pas la voir. Un an plus tard, je me rends compte que la crèche est une nouvelle fois installée, mais il est trop tard pour réagir."
En 2012, il demande au président du Conseil Général de Vendée de ne pas réinstaller la crèche : "N’ayant aucune réponse, la Fédération de la libre pensée de Vendée a saisi le tribunal administratif pour excès de pouvoir."

Pourquoi cette demande ? Jean Regourd explique qu'une " crèche est un emblème religieux qui n’a absolument pas sa place dans l’espace public. Le premier article de la Constitution de 1958 est clair"

"La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion."
 

Il s'appuie aussi sur l'article 28 de la loi de 1905 instaurant la séparation de l'Eglise et de l'Etat : "Il est interdit, à l’avenir, d’élever ou d’apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit, à l’exception des édifices servant au culte, des terrains de sépulture dans les cimetières, des monuments funéraires ainsi que des musées ou expositions."

"
Je n’avais aucune envie d’être le redresseur de torts, mais la loi se doit d’être respectée." poursuit Jean Regourd.
La fédération de la Libre Pensée de Vendée a donc saisi le tribunal administratif de Nantes afin d'empêcher l'installation de la crèche de la Nativité au sein du Conseil général de Vendée : "Nous avons laissé la justice se prononcer sur cette affaire et elle a tranché en notre faveur. Il semblerait que le Conseil général souhaite faire appel de la décision, mais le jugement me semble difficilement attaquable."

Jeudi dernier, Robert Ménard, le maire de Béziers soutenu par le FN, avait refusé d'enlever la crèche de Noël installé dans le hall de sa mairie malgré la demande du Préfet.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus