Nantes : quand le calendrier des pompiers fait dans l'art

© Aurélien Mahot
© Aurélien Mahot

La période des étrennes a débuté et les calendriers sont de sortie. Facteurs, éboueurs, pompiers, tout ce beau monde devrait défiler à votre domicile et vous inviter à verser une obole contre un magnifique cliché de chat angora ou de dalmatien. Chez les pompiers nantais, on a préféré la photo d'art.

Par Eric Guillaud

Se démarquer tout en restant de bon goût n'est pas donné à tout le monde mais les sapeurs-pompiers nantais semblent avoir trouvé la bonne formule. Souvenez-vous l'an passé, les photographies du calendrier ressemblaient à ça...
© Aurélien Mahot
© Aurélien Mahot
et à ça...
 / © Aurélien Mahot
/ © Aurélien Mahot
Des super-pompiers toujours prêts à voler au secours de la veuve, de l'orphelin et de tous les autres. C'était beau, c'était chouette... et c'était surtout très drôle.
Changement de style cette année, on ressort les camions, les lances à incendie, la grande échelle et l'appareil photo mais cette fois pour des clichés artistiques en noir et blanc pris dans les casernes ou en exercice. Et ça donne ça...
 / © Aurélien Mahot
/ © Aurélien Mahot

Toujours pas d'animaux à poils ou à écailles, rien qui ressemble à un cheval galopant crinière au vent dans une prairie en fleurs ou encore à une voiture de rallye en plein dérapage contrôlé sur une route de montagne enneigée, non, l'objectif est resté bloqué sur l'humain, le pompier dans toute sa splendeur.

 / © Aurélien Mahot
/ © Aurélien Mahot

Devant l'objectif, des pompiers donc, et derrière, un photographe professionnel, Aurélien Mahot, 35 ans, qui réalise ici son 7e calendrier pour l'Amicale des pompiers nantais.

 / © Aurélien Mahot
/ © Aurélien Mahot

La mission d'Aurélien ? Parler des pompiers sans en avoir l'air.  "C'est toujours difficile de satisfaire tout le monde, de trouver le bon thème, le but pour moi étant de travailler sur quelque chose qui me plait et pour les pompiers de faire plaisir aux gens qui achètent le calendrier".

 / © Aurélien Mahot
/ © Aurélien Mahot

"Cette année, les choses étaient un peu plus facile que l'an passé parce qu'on touchait au reportage photographique qui est mon coeur de métier. La difficulté résidait simplement dans le fait de montrer le quotidien des sapeurs-pompiers en restant concentré sur l'aspect humain".

 / © Aurélien Mahot
/ © Aurélien Mahot

"Quant au choix du noir et blanc, il permet d'apporter une autre vision des pompiers. Il restait à trouver des angles différents. J'ai passé 24h dans les 4 centres nantais, Nantes centre, St Herblain, Rezé et Orvault. Mise à part une ou deux photographies, il n'y a pas eu de mises en scène et absolument pas de casting. Les photos sont toutes prises sur le vif dans les différentes casernes ou sur le terrain d'exercices".

Et l'année prochaine ? "ah ah, nous avons déjà arrêté la thématique du calendrier 2016, ce sera très drôle mais, pour l'instant, c'est top secret"

Diaporama Aurélien Mahot

 Plus d'infos sur le site internet d'Aurélien Mahot



 

A lire aussi

Sur le même sujet

ITW Henri Jauver COCETA

Les + Lus