• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Nantes : la mère infanticide de Jarzé se suicide en prison

La nouvelle maison d'arrêt de Nantes / © France 3
La nouvelle maison d'arrêt de Nantes / © France 3

Dans la nuit de samedi à dimanche, l'enseignante reconnue coupable d'un double infanticide commis à Jarzé en 2010, s'est pendue dans sa cellule du quartier des femmes à la maison d'arrêt de Nantes.

Par France 3 Web

Il y a tout juste un an, le 31 janvier 2014, cette enseignante de 45 ans était condamnée à 30 ans de réclusion criminelle pour double infanticide.
En août 2010, elle avait conduit ses fillettes, âgées de 14 mois et de 3 ans et demi, dans un bois du côté de Jarzé dans le Maine-et-Loire.
Elle avait alors ouvert une bouteille de gaz dans la voiture. Les deux fillettes étaient mortes asphyxiées. Leur mère avait survécu.

Elle avait fait appel de sa condamnation et devait être rejugée dans l'année en Sarthe.
La mère infanticide a laissé un mot dans sa cellule pour expliquer son geste.

Le reportage de Thierry Bercault, JC Raczy et Sophie Boismain

Prison de Nantes : vague de suicide

 

A lire aussi

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus