Le Mans : le FN désapprouve les propos de Louis Nogues assimilant homosexualité et zoophilie

Louis Nogues sur le plateau de La Voix est Libre en février 2014 / © France 3 Pays de la Loire
Louis Nogues sur le plateau de La Voix est Libre en février 2014 / © France 3 Pays de la Loire

Dans un communiqué, la Fédération du Front National de la Sarthe désapprouve les "termes  utilisés par M. Louis Nogues, élu municipal du Mans lors du Conseil municipal du jeudi 26 février dernier à propos du vote d’une subvention en faveur  d’une association LGBT."

Par Fabienne Béranger

Jeudi soir, lors du conseil municipal au Mans, Marlène Schiappa, adjointe au Maire chargée de l’Égalité et des luttes contre les discriminations, défendait le dossier de l’actualisation de la charte LGBT visant à garantir aux couples homosexuels un accueil serein dans les lieux publics de la ville.
Louis Noguès, élu FN, prend alors ainsi la parole, selon Marlène Schiappa: "Vous défendez l’homosexualité et la bisexualité (…) Vous êtes la main du lobby LGBT". Avant de s’interroger :

À quand une délibération sur la zoophilie ? Parce que cela revient au même,  quand même..."




Dans un communiqué de presse, Pascal  Gannat, secrétaire départemental de la Fédération FN de la Sarthe et Matthieu Demeleunaere, secrétaire départemental-adjoint "désapprouvent pleinement les termes utilisés par Louis Nogues,"

"En effet il n’est pas admissible que par le choix d’une comparaison injustifiée, M. Nogues puisse laisser croire que le FN se situe dans une attitude de discrimination à l’encontre des personnes homosexuelles : si le FN souhaite l’abrogation de la loi Taubira sur le mariage homosexuel, il récuse toute discrimination dans ses rangs comme à l’extérieur concernant la vie personnelle de chacun. M. Nogues a donc eu tort dans le choix des mots inadmissibles de son explication de vote." précise le FN ajoutant que "cependant sa prise de position quant à cette subvention était conforme à celle du FN : refus de la discrimination positive par subventions et refus de tout communautarisme, surtout fondé sur un mode de vie personnel, et nous l’approuvons."

Louis Nogues "devra s’expliquer de ses propos devant les instances disciplinaires du FN : le FN, si souvent rejeté, ne rejette personne, mais demande à chacun de respecter la dignité des personnes, quelles qu’elles soient." conclut la Fédération Départementale du FN en Sarthe,

Qui est Louis Nogues ?

Louis Nogues est un ancien militant du Bloc Identitaire, mouvement d'extrême-droite créé dans les années 2000, avec lequel le FN exclut toute alliance électorale. 

Par le passé, il s'est plusieurs fois "illustré" notamment avec la "Rumeur du 9-3" qui veut que certaines villes feraient venir des immigrés de Seine-Saint-Denis en échange de subventions pour leur municipalité. En janvier 2014, il avait ainsi évoqué lors d'une conférence de presse "des cars entiers de Noirs déversés au Mans". Des propos pour lesquels Jean-Claude Boulard, le maire PS du Mans, avait décidé de porter plainte.

En février 2014, lors d'un débat sur les Municipales sur France 3  Pays de la Loire, Louis Noguès sort une pancarte en fin d'émission provoquant un incident majeur sur le plateau. Sur le thème de l'insécurité, Louis Nogués parle d'une "victime de l'insécurité au Mans, un mort dont le nom n'est pas de chez nous". 
Xavier Rolland, rédacteur de France 3 Pays de la Loire et présentateur de l'émission, demande au candidat de respecter les règles du jeu et de retirer son affiche. Ce dernier refuse, son micro est coupé.

A lire aussi

Sur le même sujet

Eau et pesticides : la situation des Pays de la Loire

Les + Lus