Le Mans : 240 000 € de cocaïne dans le colis livré à domicile

Publié le Mis à jour le
Écrit par Willy Colin .

Une opération couronnée de succès pour les douaniers. Ce vendredi matin, ces derniers ont laissé faire la livraison d'un colis "intéressant", 4 kg de cocaïne. Sitôt effectuée, quatre individus ont été interpellés. Ils sont toujours en garde à vue.

Comme si de rien n'était

L'opération a été menée conjointement par les services des douanes et la brigade mancelle des stupéfiants. Le colis de 4 kilos en provenance de la Guyane a été détecté et intercepté dans un aéroport français. 

Le porteur de la société de messagerie a fait comme si de rien n'était. Il s'est présenté à l'adresse indiquée. Un appartement d'une résidence de l'avenue Bollée - le quartier a la réputation d'être calme -.


Famille en garde à vue

C'est alors que l'interpellation des individus a pu se faire. Il s'agit d'une famille originaire de Guyane. Un père et une mère d'une quarantaine d'années, leurs fils et belle-fille. Tous faisaient l'objet d'une surveillance étroite. Ils ont été placés en garde à vue (régime de 96 heures, pour ce type d'affaire). Les policiers ont procédé à une fouille du domicile. Ils y ont trouvé une somme importante d'argent en espèce.

Les investigations se poursuivent, elles pourraient déboucher sur d'autres développements. Ces derniers mois, plusieurs petits réseaux structurés ont été démantelés au Mans. "Il y a des connections évidentes avec cette nouvelle affaire", fait savoir une source proche du dossier.

Colis à 240 000 €

"C'est une prise exceptionnelle de par la quantité, mais aussi de par sa valeur. Un gramme de cocaïne est actuellement vendu 60 euros. C'est un colis à 240 000 euros", précise cette même source. Et de faire remarquer : "la drogue était sans doute destinée à alimenter une clientèle locale, on a contribué à éviter un problème de santé publique". 



L'envoi de la drogue par colis postal est une pratique qui s'est répandue ces dernières années. 


Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité