Coronavirus : ce premier jour de déconfinement ça change quoi pour vous ? Nous vous avons posé la question

Après 55 jours confinés, le voici enfin ce lundi 11 mai 2020 tant attendu, premier jour du déconfinement. Mais il prend un sens différent pour chacun d'entre nous. Vos témoignages.

Ce premier jour de déconfinement va être vécu différemment par les gens
Ce premier jour de déconfinement va être vécu différemment par les gens © Canva
Cela faisait 55 jours que nous étions confinés face à cet ennemi invisible qu'est le coronavirus. Cloitrés chez nous avec attestation obligatoire pour chacun de nos déplacements hors de notre domicile.

Ce lundi 11 mai, le voilà enfin ce fameux déconfinement. Pour autant, chacun va le vivre différemment. Nous avons recueilli vos témoignages sur notre page Facebook.

"La fin du confinement ne signifie surtout pas que la pandémie est terminée mais qu'il y a de la place (pour vous) en réanimation. Pitié pour les soignants !", rappelle Mà Delon.
 

Une journée de travail ordinaire

"Comme d'habitude je vais travailler car je n'ai jamais arrêté", témoigne Christiane Heulin.

Même chose pour Jean-Marc NM.

"Pour moi le 11 mai, c'est comme un jour ordinaire. Rien de plus, rien de moins, nous dit-il, aucune angoisse. Depuis le 17 mars date du confinement, mon épouse et moi nous travaillons et pas en télétravail. Et tout va bien. Donc respectez les gestes barrières, le port du masque. Pour le simple respect de notre personnel soignant. Merci à vous tous".  

Plus d'attestation de déplacement

"Rien de changé...sauf pas d'attestation pour partir travailler !", se réjouit Virginie Plg.

A compter de ce lundi 11 mai, nous n'aurons plus besoin d'attestation pour sortir sauf pour se déplacer dans un rayon de plus de 100 kilomètres autour de notre domicile pour motif impérieux, familial ou professionnel.


Le mauvais temps va peut-être éviter un déconfinement à tout-va

"Je crains que le virus se propage à nouveau vu le nombre de personnes qui ne portent pas de masques en ne respectant pas les distances et regroupées" s'inquiète Lydie Nineuil.
 
Car c'est ce qui est à craindre avec le déconfinement : un rebond de la pandémie. Le mauvais temps annoncé pour cé debut de semaine va peut-être inciter certains, dont les salariés en télétravail, à ne pas mettre le nez dehors.

"Rien pas de sortie car il pleut, écrit Reine Bouyer, nous habitons la campagne, le supermarché est a 10KMx2 et les autres magazins a 25KM".

Même son de cloche chez Stef KR : "Rien... télétravail et "téléécole" pour les enfants... le tout sans sortir le nez dehors, pas même dans le jardin car il pleut".  

Le covid 19 reste présent

Selon les chiffres de l'Agence Régionale de la Santé, au dimanche 10 mai, 383 personnes sont décédées du covid-19 en Pays de la Loire depuis le début de l'épidémie.

573 hospitalisations sont en cours, dont 53 patients en réanimation. Il y a, à ce jour, 1 408 retours à domicile.

3 204 personnes ont été testées positives par diagnostic biologique (PCR) en Pays de la Loire, ce qui nous donne un taux moyen de 83,8 personnes touchées pour 100 000 habitants en Pays de la Loire.

En France, 139 063 cas de covid 19 ont été détectés. 26 380 personnes ont été victimes du coronavirus.


 


 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société coronavirus santé
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter