Coronavirus : encore 3 nouveaux clusters en Loire-Atlantique et Vendée ce mardi 9 juin

Si la situation paraît gobalement sous contrôle, le covid-19 progresse toujours. La preuve avec 3 nouveaux clusters, en Loire-Atlantique dans un foyer pour jeunes handicapés et dans un foyer de mineurs non accompagnés, et en Vendée dans une école de Saint-Gilles-Croix-de-Vie.

Le covid-19 circule toujours et l'application des gestes barrières comme le respect des distances physiques entre personnes est plus que jamais nécessaire. Même si, et c'est tant mieux, le virus semble sous contrôle. "Il revient à chacun d'entre nous de ne pas faire ressurgir la bête" souligne Pierre Blaise médecin épidémiologiste à l'ARS en Pays de la Loire.

Globalement on constate peu de nouveaux cas dans les Pays de la Loire. Le taux d'incidence sur 7 jours progresse peu : 4,26%. 

On constate cependant une petite remontée en Vendée, avec la découverte d'un foyer épidémique ou cluster dans une école primaire de Saint-Gilles-Croix-de-Vie. 
Sept personnes, enseignants ou personnel municipal, y ont été testées positives au covid-19. Sans conséquences graves.

 

Trois nouveaux clusters

On dénombre l'apparition de 3 nouveaux clusters dans la région et la clôture de 6 anciens. Ces 3 nouveaux clusters se situent en Loire-Atlantique dans un foyer pour jeunes handicapés et un lieu d'hébergement pour mineurs isolés. Le 3ème cluster en Vendée étant cette école de Saint-Gilles-Croix-de-Vie.

Bonne nouvelle, l'ARS considère comme clos, 6 parmi les premiers clusters détectés dans la région.

Il s'est passé désormais largement plus de 15 jours depuis le signalement du dernier cas. Des investigations sont toujours en cours dans des camps de Roms autour de Nantes, une population précaire pour laquelle il est très difficile de respecter les distances physiques.

L'ARS maintient également une surveillance active dans les villes auprès des personnes les plus éloignées des soins.
Les Établissements Médicaux Sociaux comme les Ehpad sont placés sous une surveillance attentive. Le docteur Jean-Yves Gagné indique qu'il ne doit pas se passer plus de 24h entre la détection d'un possible cas et le test, puis encore 24h pour obtenir le résultat du test !

Enfin, un cas de suspicion covid est en attente de résultat dans un Ehpad de La Chapelle-sur-Erdre en Loire-Atlantique.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société