Covid 19 en Pays de la Loire : le variant Omicron très largement majoritaire, le variant Delta résiste

Publié le Mis à jour le
Écrit par Vincent Calcagni
Le centre de vaccination de la Beaujoire à Nantes fait partie des des 54 centres de vaccination contre la COVID 19 ouverts dans les Pays de la Loire
Le centre de vaccination de la Beaujoire à Nantes fait partie des des 54 centres de vaccination contre la COVID 19 ouverts dans les Pays de la Loire © FRANCK DUBRAY / MAXPPP

Les Pays de la Loire connaissent encore les effets de la vague Delta et ceux de la vague Omicron sont en pleine expansion, même s'ils ne submergent pas encore la région. La part du variant Omicron est désormais de 80% des infections contre 20% pour le variant Delta.

"La bonne nouvelle c’est que le variant Omicron semble moins dangereux" explique le Dr Pierre Blaise, de l'Agence Régionale de Santé des Pays de la Loire lors du point presse hebdomadaire effectué ce jeudi 6 janvier 2022. Un point presse organisé conjointement avec la Préfecture de Région et le Rectorat de l'Académie de Nantes.

"Il y a trois fois moins de risque de déclarer une forme grave qu’avec Delta" rajoute le directeur du Projet Régional de Santé, " la mauvaise nouvelle c’est qu’il est trois fois plus contagieux"

Le taux de reproduction (NDLR: le nombre de personnes qu'infecte un malade) est de 7 avec le variant Delta, ce qui le rapproche de la contagiosité de la varicelle.

Avec le variant Omicron le taux de reproduction grimpe à 10, ce qui le rapproche davantage de la rougeole.

"Le problème est que la contagiosité fait évoluer de manière exponentielle l’épidémie", conclut le Docteur Pierre Blaise.

Dans la région, la part du variant Omicron est désormais de 80% des infections contre 20% pour le variant Delta.

Les hospitalisés en grande majorité non-vaccinés

La grande incertitude : jusqu’où et à quelle vitesse va monter cette vague Omicron ?

Dans l'attente de la réponse qui devrait arriver dans une quinzaine de jours, les responsables régionaux de la santé et les pouvoirs publics appellent à "continuer à être extrêmement vigilant" à l'image de Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’Agence Régionale de Santé des Pays de la Loire.

Et de rappeler le profil des personnes hospitalisées dans les établissements de santé de la Région.

"Parmi les 107 patients actuellement en réanimation et soins critiques, on a recensé 83 patients infectés par le Covid dont  72% sont non vaccinés" explique le responsable de l'ARS des Pays de la Loire.

Les gestes barrières et la vaccination sont les deux armes les plus utiles pour contrer le virus.

54 centres de vaccinations en Pays de la Loire

Le préfet des Pays de la Loire rappelle de son côté  les "mesures administratives de freinage"  

"Le port du masque dans l’espace public a fait l’objet d’arrêté dans les 5 départements" détaille Didier Martin.

En Vendée et en Loire-Atlantique, la totalité de l'espace public est concernée sauf les espaces naturels, tandis qu'en Maine-et-Loire, en Mayenne et en Sarthe le port du masque est uniquement obligatoire dans les parties urbanisées de ces départements. 

Il faudra en revanche attendre la fin du processus parlementaire pour le pass vaccinal avant de prendre certaines mesures au niveau des départements de la Région.

Il y a actuellement 54 centres de vaccination dans les Pays de la Loire.

Parmi les montées en puissance de certains lieux, Didier Martin évoque "le centre de vaccination du gymnase de la Trocardière à Rezé " au sud de Nantes. 

A partir du 11 janvier et  jusqu'au 29 janvier 9 000 personnes pourront s'y faire vacciner chaque semaine.

C'est le Service départemental d'incendie et de secours SDIS de Loire-Atlantique qui en assurera le fonctionnement.

Des places réservées en crèche pour les enfants des soignants

L'accueil des enfants des personnels soignants se met aussi en place petit à petit.

Pour les crèches, à partir de lundi 10 janvier des places seront réservés dans les crèches pour permettre au personnel soignant de faire garder leurs enfants.

Le dispositif mis en place dans les 5 départements est piloté par les Caisses d’Assurance Familiale.

289 classes fermées pour cause de Covid dans l'Académie de Nantes

Dans les écoles le rectorat à recensé  289 classes fermées dans l’ensemble de l’académie de Nantes (ce qui représente 2% des classes)

"Les chiffres évoluent d’un jour à l’autre" estime Hervé Coindet, le Directeur de cabinet du Recteur de la Région académique Pays de la Loire.

  • 35 classes en Loire-Atlantique
  • 95 classes en Maine et Loire
  • 18 classes en Vendée
  • 53 classes  en Mayenne
  • 88 classes en Sarthe  

L'absentéisme des personnels tous secteurs confondus se situe dans la moyenne nationale : soit pour le second degré 8 %, et 7% pour le premier degré. 

"Pour l’instant la situation est maitrisée" estime Hervé Coindet.

Le Rectorat évoque le déblocage de moyens supplémentaires pour remplacer le personnel malade par des contractuels.

Et l'appel fait aux jeunes retraités de l'Education Nationale pour venir renforcer les effectifs.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.