DOCUMENTAIRE. Le kelp, une algue aux vertus indispensables à notre écosystème

Publié le
Écrit par Michelle Ruan et Murielle Dreux

Le kelp, nommé aussi goémon ou laminaire est une algue brune, découverte il y a des siècles. Essentielle à la biodiversité, cette plante naturelle sous-marine fait l'objet de nombreuses recherches. Les laboratoires de recherche biologique de Roscoff dans le Finistère et de Santiago au Chili regroupent depuis 20 ans leurs connaissances sur cette algue essentielle pour l'écosystème. "Kelp, une forêt sous la mer", un documentaire de Félix Urvois et Matthieu Le Mau

Au début du 19ème siècle, en Bretagne, les goémoniers cueillaient le goémon pour en extraire l’iode. C’est à l’époque un antiseptique indispensable en médecine.

En 1930, la découverte d’un gisement d’iode minéral sur les côtes du Chili révèle l’existence de forêts sous-marines identiques. Un écosystème qui devient rapidement indispensable à la population côtière.

Pour percer les mystères de cet écosystème, une équipe de chercheurs de Roscoff et de Santiago crée un laboratoire international. Il réunit leurs différentes compétences dans la recherche du développement de cette algue.

Une ressource naturelle riche mais menacée

L’extraction de l’algue devenue techniquement plus facile, le kelp ou goémon est aujourd’hui exploité et transformé en gélifiant, l’alginate. Au Chili, l’exploitation est uniquement destinée aux marchés internationaux. Les ressources s’essoufflent malgré des quotas difficiles à faire respecter sur certains de ces territoires souvent isolés.

Ces laminaires ont quasiment disparu dans la zone sud de l’Europe à cause du réchauffement des eaux. Elles sont toujours présentes dans les mers froides d’Iroise. Si le réchauffement climatique perdure, ces forêts maritimes vont disparaître progressivement malgré les messages d'alerte lancés par les laboratoires de recherche. 

Une chercheuse du CNRS de Roscoff témoigne de l'urgence de préserver les forêts d'algues dans notre écosystème. ©Documentaire Kelp

Malheureusement, les recherches progressent moins vite que l’extraction des algues. Le laboratoire biologique de Roscoff étudie le développement de cet écosystème dans le contexte du réchauffement climatique. 

Nous savons maintenant que le kelp a des capacités naturelles de développement et qu’il stimule le système immunitaire des autres plantes.

laboratoire de recherche biologique de Roscoff

La culture raisonnée du kelp, une solution pour le climat ? 

Les algues ont longtemps fait face à une mauvaise réputation d'envahissement. Pourtant, ces forêts maritimes sont de véritables pompes à carbone. Elles améliorent la qualité chimique des eaux tout en les rendant plus transparentes. Une culture du kelp raisonnée, sans engrais ou pesticide, pourrait être un espoir pour le climat.

Pour faire face au réchauffement des eaux, les chercheurs estiment que les pouvoirs publics ont tout intérêt à développer l'algo-culture. Celle-ci pourrait être une des solutions de maintien de l'écosystème.

►"Kelp, une forêt sous la mer" un documentaire de Félix Urvois et Matthieu Le Mau, à voir ce jeudi 10 novembre en 2e partie de soirée sur France 3 Pays de la Loire

► À voir jeudi 10 novembre à 23h30 sur France 3 Pays de la Loire en replay sur france.tv dans notre collection La France en Vrai 

► Retrouvez l'ensemble de nos programmes sur france.tv

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité